Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 juin 2018 - 07:01

Présence policière accrue à l'approche des longs congés

Les policiers de la Sûreté du Québec intensifieront leurs opérations sur le réseau routier lors des longs congés des fêtes nationales, du 22 juin au 2 juillet 2018.

 

À l’approche des festivités des fêtes nationales du Québec et du Canada, respectivement le 24 juin et 1er juillet, les policiers cibleront particulièrement la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue, ou la combinaison des deux. La vitesse, le port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du téléphone cellulaire au volant feront également partie des infractions ciblées par les policiers. Rappelons que celles-ci constituent les quatre principales causes de collisions mortelles au Québec.

 

Également, pour leur propre sécurité, les motocyclistes devront faire preuve de prudence, notamment en anticipant le risque, en adoptant un comportement prévisible sur la route ainsi qu’en respectant les limites de vitesse prescrites et leurs propres limites. Pour un partage de la route en toute sécurité, les automobilistes devront être vigilants, considérer la présence des motocyclistes et leur porter une plus grande attention.


 

Personnes décédées et blessées à la suite de collisions sur le territoire de la Sûreté du Québec lors des longs congés de la Saint-Jean et de la fête du Canada

 

Année

Nombre de personnes décédées

Nombre de personnes blessées

2017

9

529

2016

14

634

2015

14

660

2014

12

637

2013

12

538


 

Les policiers recommandent aux usagers de la route de planifier leurs déplacements, se fixer des délais réalistes afin d’arriver à destination en sécurité tout en respectant les limites de vitesse.  Respecter les lois en vigueur lors de ses déplacements, être courtois et accroître sa vigilance font également partie des bonnes habitudes de conduite afin de réduire les risques de collisions.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.