Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 août 2018 - 15:00

Cannabis et animaux de compagnie : la prudence est de mise

Par Salle des nouvelles

Seriez-vous en mesure de reconnaitre les signes d'une intoxication au cannabis chez votre animal de compagnie ?

Le cannabis n'est pas encore légal que déjà on remarque une hausse considérable de cas d"animaux intoxiqués au THC. Bien qu'en général ces intoxications soient accidentelles, elles nécessitent une intervention médicale rapidement.

Voici ce que vous devez savoir sur l'intoxication au cannabis chez vos compagnons à quatre pattes. 

  • Les doses toxiques sont variables d'un animal à un autre. Chez le chien, on parle de 29 à 7500 mg /kg. 
  • Les principaux symptômes d'une intoxication sont : les troubles neurologiques, des vomissements, une hypersalivation, de l'hypothermie ou de l'hyperthermie, une augmentation de la respiration et dans certains cas, des convulsions.
  • Les symptômes apparaissent entre 30 à 90 minutes après l'absorption et peuvent durer jusqu'à 72 heures.
  • Les produits dérivés du cannabis sont plus menaçants du fait que les animaux sont généralement attirés par le sucre. Veillez à ne pas laisser vos muffins trop près de pitou.
  • Le taux de mortalité à la suite d'une intoxication à la marijuana est assez faible. Une dose potentiellement fatale est d'environ 3 grammes par kilogramme.
  • Toutefois, les animaux ont tendance à se déshydrater et à se blesser plus facilement en raison d'une perte de leurs facultés de coordination. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.