Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 août 2018 - 15:56

Texte commandité

3 stratégies pour changer d’employeur en toute sécurité

 

Les raisons de changer d’emploi sont multiples, ennui, absence de perspectives de carrière, salaire non satisfaisant, manque de responsabilité, mésentente avec votre supérieur… Quel qu’en soit le motif, chercher un nouvel emploi demande de la diplomatie pour assurer la transition sans friction. Quelles sont les clés de la réussite ?

Faire le point

Avant de prendre votre décision, posez-vous la question de savoir si le moment de quitter votre entreprise est opportun. Analysez les motifs qui vous poussent à agir : s’agit-il seulement d’un problème interne ? Réfléchissez à vos motivations : une crise existentielle ? Un conflit ? Un sentiment d’échec ? Des objectifs professionnels précis ? Ce serait idiot de fuir.

Consultez le marché de l’emploi : y a-t-il des opportunités ? Êtes-vous mobile ?

Étudiez les salaires à poste et ancienneté égale pour savoir où vous situer. Au besoin, consultez des études de rémunérations auprès de cabinets de recrutement.

Assurez-vous de votre liberté d’action. Votre contrat de travail mentionne d’éventuelles restrictions  sur le plan de la concurrence ou des régions où exercer votre métier. N’oubliez pas votre devoir de loyauté en regard de la loi.

Trouver un nouvel emploi

C’est la partie la plus difficile. Vous avez plusieurs options :

Dans le même temps, préparez votre entretien de recrutement : exprimez vos motivations, ce que vous apporterez à votre future entreprise, vos attentes…

Prendre rendez-vous avec vos supérieurs

Dès que vous avez conclu un contrat, demandez un entretien avec votre manager pour lui exprimer vos insatisfactions dans le poste que vous occupez et vos doléances. S’il reste fermé à votre argumentation, visez plus haut : le DRH ou le patron lui-même en l’absence de service de Ressources Humaines.

Faites le point sur votre carrière, vos compétences, votre expérience, vos attentes.  Exprimez votre mobilité éventuelle au sein de l’entreprise si c’est le cas. Si l’entretien est négatif, surtout restez en de bons termes, le monde est petit. Votre attitude doit être positive vis-à-vis de votre équipe.

Finissez les dossiers en cours, mettez de l’ordre dans vos affaires pour assurer au mieux votre succession.

Si vous en avez la possibilité entre votre ancien et votre nouveau job, ressourcez-vous. Prenez des vacances, faites du sport, occupez-vous de vous. Vous n’avez plus qu’à rejoindre votre nouvelle entreprise, frais et disponible ! 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.