Publicité
1 octobre 2018 - 20:39

Texte commandité

Achat dans l’ancien : 4 points à vérifier avant de signer

 

S’il est une règle essentielle dans l’achat d’un logement ancien, c’est de se garder des coups de cœur ! Pour éviter les mauvaises surprises après la signature de l’acte de vente, la prudence est en effet de mise. Visiter plusieurs fois le bien immobilier permet de vérifier un certain nombre de points importants pour anticiper les travaux éventuels et négocier le prix de vente en conséquence. Nos conseils.

  1. La charpente

C’est elle qui supporte le poids de l’édifice, elle doit donc être minutieusement observée pour en vérifier son état. Si vous remarquez la présence d’humidité, c’est qu’il y a une infiltration par le toit. Attention aussi aux parasites gourmands de bois. Ils fragilisent la structure.

  1. Le toit

Le toit assure l’étanchéité de la maison et la préserve de l’humidité. C’est un point important, car il est exposé à toutes les intempéries, soleil, vent, pluie, neige… Pensez à demander au vendeur les factures d’entretien. Elles retardent d’autant la fin de vie de la toiture.

S’il y a des infiltrations d’eau, vous subirez de la moisissure dans les combles ainsi qu’une perte énergétique. Il y a donc lieu de vérifier si des endroits sont endommagés, s’il y a des traces d’usure… En cas de doute, faites appel à un couvreur pour prévoir la réparation de toiture à Montréal. Vous saurez si des éléments sont à remplacer et le montant des travaux prévisibles. Des dommages sur l’intégralité du toit sont un signe de fin de vie. On vous dira que les bardeaux d’asphalte sont à changer ou l’on vous proposera d’autres solutions efficaces.

  1. Le plancher

Le vide sanitaire peut présenter des traces de moisissures. Il faut aussi vérifier l’état des solives et des colonnes de soutien. En cas de problème, ce type de réparation est très coûteux dans la mesure où la réfection du système de charpente du plancher est mal aisée.

  1. Les fondations

On observera attentivement s’il y a des fissures sur les bords des fenêtres et des portes ou si leurs fermetures sont difficiles. Un plancher en pente est également mauvais signe, tout autant qu’une cheminée et des briques extérieures fissurées ou des infiltrations dans le sous-sol.

Il sera donc ainsi plus rationnel de faire venir un inspecteur en bâtiment afin d’évaluer précisément la nature des travaux, leur coût et négocier le prix de vente en conséquence.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.