Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 décembre 2018 - 08:17 | Mis à jour : 08:26

Le CISSS de Laval souligne la Journée internationale des personnes handicapées

Par Salle des nouvelles

À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, célébrée à travers le monde chaque année le 3 décembre, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval souhaite souligner l’importance d’accroître l’accessibilité des personnes handicapées.

C’est autour du thème Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l'égalité que la 27e édition de cette journée a pris vie cette année. Pour le CISSS de Laval, ce thème a une résonnance toute particulière puisqu’elle rejoint plusieurs actions déployées au cours de la dernière année.

Rapport annuel 2018 du Plan d’action 2016-2018 à l’égard des personnes handicapées

Dans un souci de réduire les obstacles à l’intégration des personnes vivant avec un handicap, le CISSS de Laval s’est engagé dans une démarche visant à identifier les principaux obstacles ainsi que les divers moyens à instaurer pour les surmonter.

Pour y arriver, il a mis en place un comité voué à améliorer et assurer l’accessibilité des soins et services à l’égard des personnes handicapées. Composé de représentants de plusieurs directions du CISSS de Laval, du Regroupement des organismes de promotion de personnes handicapées de Laval (ROPPHL) de même que d’un employé du CISSS de Laval ayant des limitations physiques, ce comité a proposé un premier Plan d’action à l’égard des personnes handicapées, pour la période 2016-2018.

Afin de faire état du bilan des réalisations accomplies au cours de l’an 2 de ce plan d’action, le comité a récemment publié son premier rapport annuel, disponible sur le site web du CISSS de Laval au lavalensante.com.

Des réalisations diversifiées en matière d’accessibilité des personnes handicapées

« Au cours de la période 2017-2018, le comité s’est penché sur différentes problématiques qui avaient été portées à son attention. Ensemble, nous avons fait appel aux différents experts du CISSS de Laval pour mettre en place des solutions pour rendre nos soins et services encore plus accessibles à la population de Laval », souligne Gary Stoopler, directeur des programmes de déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique (DI-TSA et DP) du CISSS de Laval.

Parmi les nombreuses réalisations détaillées dans ce rapport annuel, notons :

  • la réorganisation des places de stationnement à l’Hôpital juif de réadaptation afin de réserver aux usagers et visiteurs l’ensemble des places de stationnements à proximité de l’entrée située à l'Est;
  • l’abaissement de la borne de paiement du stationnement aux Services des aides techniques;
  • la collaboration avec l’Association des personnes vivant avec une surdité de Laval dans la révision de la politique
  • sur l’accès aux services d’interprète pour les personnes ayant une incapacité auditive;
  • l’embauche d’un pair aidant réseau à la Direction des programmes de santé mentale et dépendance;
  • l’annonce de plusieurs investissements en lien avec le Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022;
  • la création d’une équipe multidisciplinaire en soutien à domicile dédiée aux ressources résidentielles en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme;
  • la création d’une équipe de planification précoce des congés pour la clientèle ayant subi un accident vasculaire cérébral.

« En travaillant en collaboration avec le ROPPHL et différents organismes de notre région, le CISSS de Laval garde en tête l’importance d’effectuer des transformations durables qui facilitent l’accès à nos soins et services et améliorent la sécurité de nos usagers », a ajouté Patricia Piché, coordonnatrice des soins, services et programmes de 2e ligne en déficience physique de la Direction des programmes DI-TSA et DP du CISSS de Laval.

Portrait de la population lavalloise présentant une incapacité

À Laval, près de 10 %1 de la population âgée de 15 ans et plus présente une incapacité. Ces personnes sont sujettes à vivre des situations de handicap. Par exemple, elles ne peuvent monter un escalier, elles voient mal les indications affichées ou, encore, elles ont du mal à comprendre une consigne. Il existe une multitude d’incapacités.

Si l’on pense souvent aux personnes qui se déplacent en fauteuil roulant pour illustrer une personne handicapée, on oublie parfois qu’il existe aussi des incapacités liées à l’audition, à la vision, à la mémoire, à l’agilité, à la parole, etc.

Les personnes qui ont une déficience intellectuelle et celles qui ont un trouble du spectre de l’autisme peuvent aussi se retrouver en situation de handicap.

Dans la région, les incapacités les plus répandues sont liées à la douleur avec 6,4 % de la population, suivies de près par les incapacités liées à la mobilité avec 5,2 % de la population2. Dans bien des situations, ces personnes pourraient accomplir la même activité qu’une personne sans incapacité, pour autant que les obstacles à leur participation sociale aient été réduits, voire éliminés.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.