Publicité
19 décembre 2018 - 14:38

200 personnes à faible revenu sont nourries gratuitement par Allons Burger.

Des repas partagés avec cœur à quelques jours de Noël

Par Salle des nouvelles

Le Relais commautaire de Laval a vu ses cuisines être envahies le 18 décembre dernier par l’équipe du restaurant lavallois «Allons Burger» afin d’offrir des repas à environ 200 personnes. Enfants, parents, adultes et aînés vulnérables se sont rendus au rendez-vous annoncé par la directrice générale, Mme Denise Ouimet pour profiter d’un repas chaud qu’ils n’on pas l’occasion de s’offrir.

« C’est le co-propriétaire d’Allons burger, M. Chuck Malhab, qui a approché une de nos intervenantes pour lui faire une proposition aussi inattendue que généreuse. C’est quand même tout un défi de transporter ses cuisines chez nous pour offrir la même qualité de repas, ici, au Relais qu’au restaurant du boulevard Saint-Martin », a déclaré Mme Ouimet, directrice générale du Relais communautaire de Laval.

Aux habitués du Relais communautaire, Mme Ouimet et ses intervenants ont fait en sorte d’ajouter les personnes à faible revenu fréquentant le Rendez-vous des Aînés et l’Aviron organisme d’hébergement communautaire de Laval.

« C’est important de parler de cette initiative d’Allons burger, ça nous permet d’encourager d’autre entreprises à nous aider à partager la lourde responsabilité d’aide aux plus vulnérables de la société. C’est un engagement corporatif qu’il faut saluer. La compagnie Score nous a aidés pour la fête de la Magie de Noël comme elle nous aide tout au long de l’année. Elle n’est pas seule, avec Allons Burger, on peut compter sur l’appui du Groupe Vigilis et d’Alliance Héli-Chopper, des entreprises lavalloises au grand cœur », a tenu à ajouter Mme Ouimet.

Le Relais communautaire de Laval tient à remercier chaleureusement tous ses partenaires qui, comme le restaurant Allons Burger du boulevard Saint-Martin à Laval, contribuent généreusement à soutenir les efforts de l’organisme où plusieurs bénévoles travaillent à améliorer le sort des individus ou familles affectés par le manque de ressources financières ou autres.

Ces personnes vivent des situations précaires temporaires ou plus permanentes affectant leurs capacités à répondre à leurs besoins essentiels. Ces difficultés sont causées par la perte d’un emploi, par la maladie, par des périodes d’itinérance, par des dépendances diverses ou, encore, simplement par l’arrivée dans leur tout nouveau pays de familles venues d’ailleurs.

« Si on peut adoucir la vie de celles et ceux qui ont besoin d’un coup de pouce et leur donner l’occasion de se faire une petite fête, c’est pour nous une grande satisfaction et un plaisir profond ressenti fièrement par toute notre équipe », a conclu le co-propriétaire d’Allons Burger, M. Chuck Malhab. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.