Publicité
7 janvier 2019 - 20:31

Texte commandité

Le rôle du notaire pour la rédaction d’un testament et règlement de succession

Par Texte Commandité

 

Vous avez récemment perdu un être cher et suite à son décès, vous avez dû remuer ciel et terre afin de pouvoir respecter ses volontés. Malheureusement, cette personne n’avait pas fait rédiger de testament. À cause de cela, il a été difficile de savoir ce qu’elle désirait comme arrangement funéraire. Il a été d’autant plus difficile de commencer à faire votre deuil puisque l’absence de testament a créé des remous dans la famille. Toutefois, sachez que la rédaction d’un testament par un notaire aurait été la meilleure solution afin d’éviter ces difficultés et seulement rendre hommage à votre proche.

Qu’est-ce qu’un notaire?

Le notaire est un troisième parti dans une entente à deux personnes. C’est une sorte de médiateur entre un contrat et votre personne.

Le notaire est un professionnel qui recherche l’équilibre entre les personnes voulant conclure un contrat en s’assurant qu’elles ont bien compris les explications et qu’elles s’entendent véritablement sur chacune des clauses du document. Son défi est de permettre aux parties d’arriver à une entente afin de prévenir tout conflit où il y aurait, forcément, un gagnant et un perdant.

Officier public et conseiller juridique, le notaire a l’obligation d’être complètement impartial envers toutes les personnes devant lui. Il est tenu de leur fournir toutes les explications nécessaires leur permettant de prendre la meilleure décision.

Le rôle du notaire dans la rédaction du testament

Un testament est un document contenant vos dernières volontés. Ces dernières peuvent concerner la répartition de vos biens, mais aussi la détermination du responsable du règlement de votre succession, les pouvoirs de celui-ci (par exemple, le pouvoir de vendre vos biens sans avoir à demander aux héritiers), les mécanismes juridiques ou le tuteur légal de votre enfant.

Le notaire rédige un testament qui respecte les conditions de validité imposées par la loi et qui précise vos volontés en tenant compte de votre situation familiale et financière.

Voici ces principales conditions:

  • Le testament notarié doit être rédigé en français ou en anglais.

  • Le lieu et la date doivent y être mentionnés.

  • Il doit être signé par vous en présence du notaire et d'un témoin.

  • Le testament doit ensuite vous être lu pour que vous puissiez déclarer que le document contient l'expression de vos dernières volontés. Cette lecture peut se faire en présence du témoin ou, si vous le préférez, en présence du notaire seulement.

Il faut savoir qu’un testament notarié est plus difficile à contester puisque le notaire s’assure de la vérification de votre identité et votre consentement. Aussi, en cas de perte, il est facile à retracer après votre décès puisque le notaire garde l'original du testament et l'inscrit au Registre des dispositions testamentaires de la Chambre des notaires du Québec.

Évidemment, faire rédiger un testament par un notaire engendre des frais, mais ils en valent la peine puisque vous serez en parfaite mesure de faire respecter vos souhaits, port-mortem.

Vous pouvez facilement trouver un notaire sur notairelocal.com.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.