Publicité
7 janvier 2019 - 09:48

Texte commandité

PME : comment minimiser les prises de risques en 2019 ?

 

Toute entreprise doit faire face à des risques, ils diffèrent seulement selon le type d’activités. Pour les anticiper et minimiser leur impact, la mise en place d’une gestion des risques est indispensable. Mais quels méthodes et outils adopter ?

Identifier les risques réels

Les risques réels peuvent venir de tous les fronts : l’arrivée d’un concurrent sur votre marché, un gros impayé générant un problème de trésorerie, une panne de machine, le vol d’un équipement ou encore un incendie ou une inondation… C’est en identifiant tous les risques que l’on peut envisager, à titre préventif, la mise en place de solutions à déclencher le moment venu.

S’agissant des dommages matériels par exemple, la souscription d’une assurance professionnelle protègera l’entreprise de toute incidence financière. Mais dépendre d’un seul gros client par exemple aurait en revanche une conséquence désastreuse en cas d’impayé. C’est pourquoi l’entreprise aura intérêt à en prospecter de nouveaux.

Réduire les risques d’exploitation

À l’heure de la digitalisation des entreprises, la perte de données représente un risque majeur. Pour les protéger, la solution la plus sécuritaire est l’hébergement externe. En misant sur des services gérés TI, la gestion de l’exploitation s’en trouvera simplifiée : les logiciels et les fichiers ne sont plus installés sur les postes physiques, mais stockées sur le nuage d’où davantage de mobilité et de flexibilité pour les collaborateurs. Tout est consultable depuis n’importe quel terminal. De plus, les mesures de sécurité sont renforcées contre le piratage, les virus ou les risques environnementaux. Enfin, en externalisant l’informatique, l’entreprise fera de réelles économies et gagnera donc en compétitivité.

Minimiser les risques financiers

Le suivi de la trésorerie quasi en temps réel est indispensable, ne serait-ce que pour ne pas laisser une facture en souffrance. Là encore, il existe des garanties pour protéger l’entreprise d’un client douteux ou coutumier de créances impayées.

Attention également aux fournisseurs, surtout s’il n’y en a qu’un ! En cas de cessation d’activité, l’entreprise sera exposée à une rupture d’approvisionnement. La production serait ralentie, voire stoppée et l’entreprise perdrait ses clients.

Conquérir un nouveau marché

Grâce à internet, il est possible d’accroître son chiffre d’affaires facilement. Mais conquérir un nouveau marché ne s’improvise pas. Il faut une étude de marché, une stratégie de communication, des actions de marketing ciblées. L’entreprise aura intérêt à préparer un budget précis qu’elle pourra ainsi ajuster en cas de dépassement.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.