Publicité
6 avril 2019 - 08:00

Epiderma s'allie à la Fondation Lise Watier

Par Salle des nouvelles

Solidaire des objectifs louables et ambitieux de la Fondation Lise Watier qui vient en aide à des femmes en situation précaire, l’entreprise québécoise Epiderma est fière de se joindre au programme s’Entreprendre pour un premier partenariat de trois ans.

Tout au long du mois d’avril, pour chaque forfait d’épilation par laser, microdermabrasion, cellulite ou peeling vendu dans l’une des 24 cliniques médico-esthétiques Epiderma, un montant de 20 $ sera versé à la Fondation Lise Watier.

« Chez Epidema, 96 % des emplois sont occupés par des femmes, ce qui nous rend encore plus sensible à la cause, affirme Pierre Montminy, président d’Epiderma. Avec une contribution de 28 000 $ par année, Epiderma permettra à une douzaine de femmes annuellement de prendre leur envol. »

Le programme s’Entreprendre intervient auprès de femmes fragilisées, et ce, par une approche unique de formation, d’accompagnement et de soutien financier afin de leur redonner confiance et dignité, de les aider à sortir de la précarité et d’atteindre une autonomie financière durable, que ce soit grâce à l’entrepreneuriat, à des études postsecondaires ou à un retour sur le marché de l’emploi.

Disposant actuellement de quatre points de service, à Montréal, à Québec, dans les Laurentides et en Montérégie, ce programme a déjà un impact réel immédiat sur une première cohorte de 67 finissantes et sur 70 autres femmes en voie de formation. L’objectif est de pouvoir soutenir quelque 350 femmes par année.

 

Visitez le www.epiderma.ca pour plus de renseignements.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.