Publicité
14 juillet 2019 - 09:00

Protection et mise en valeur du patrimoine

La Ville de Laval adopte deux règlements visant à protéger les bâtiments d’intérêt patrimonial

Par Salle des nouvelles

Le conseil municipal a adopté, le mardi 9 juillet, le règlement L -2001-3641 visant principalement à reconnaître une centaine de nouveaux bâtiments d’intérêt patrimonial situés à l’extérieur des territoires patrimoniaux et à les assujettir à l’approbation d’un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) ainsi que le règlement L -12659 visant à bonifier l’aide financière pour des travaux de rénovation et de restauration de bâtiments d’intérêt patrimonial.

Par l’adoption de ces règlements, la Ville de Laval réitère sa volonté d’agir en matière de protection et de mise en valeur de son patrimoine bâti.

Démarche participative inédite

L’adoption de ces deux règlements fait suite à une démarche de participation sans précédent ayant mobilisé plus de 30 propriétaires visés et ayant mené à la formulation de 45 recommandations. L’objectif de cette démarche était d’informer les participants sur le projet de PIIA et d’échanger avec eux sur leurs préoccupations. Leurs recommandations ont été présentées au comité exécutif et 33 d’entre elles ont été acceptées en tout ou en partie, dont la recommandation de bonifier le programme d’aide financière. Ces propriétaires ont participé à quatre rencontres de travail en avril et en mai 2018.

« Cette démarche est une grande réussite et témoigne de toute l’importance que nous accordons à la participation des citoyens dans la prise de décision et à la protection du patrimoine lavallois », a souligné Virginie Dufour, membre du comité exécutif et responsable des dossiers d’urbanisme.

Les résultats de cette démarche participative peuvent être consultés à repensonslaval.ca/bip.

Programme d’aide financière

Les principales modifications apportées au programme d’aide financière pour des travaux de rénovation et de restauration de bâtiments d’intérêt patrimonial sont les suivantes :

  • L’augmentation de l’aide financière maximale : 25 000 $ par période de 3 ans, plutôt que 12 500 $ par période de 5 ans;
  • L’augmentation du pourcentage des dépenses admissibles;
  • L’ajout, à titre de dépenses admissibles, des matériaux et frais d’achat et de location de certains outils nécessaires à certains travaux d’entretien des bâtiments pourvu qu’une telle dépense excède 500 $.
  • L’ajout de certains travaux de plomberie et d'électricité afin d’assurer la pérennité du bâtiment patrimonial.

Autres actions réalisées

Rappelons qu’au cours des dernières années, plusieurs autres actions ont été réalisées dans le but de protéger et de mettre en valeur le patrimoine de la Ville :

  • L’adoption d’un règlement encadrant la démolition d’immeubles d’intérêt patrimonial et la constitution d’un comité de démolition;
  • La création d’un comité interservices visant à favoriser une meilleure coordination entre les équipes municipales afin d’assurer la pérennité des bâtiments patrimoniaux;
  • La réalisation d’un inventaire des croix de chemin et des calvaires présents sur le territoire lavallois*;
  • La réalisation d’une étude sur l’histoire et le patrimoine du secteur Saint-François-de-Sales*;
  • La mise en valeur de l’histoire et du patrimoine lavallois par le biais du site Web histoire.laval.ca et de l’application mobile Parcourir Laval;
  • Une série de capsules vidéo Raconte-moi l’autre histoire*, offertes sur histoire.laval.ca;
  • Les virées patrimoniales, réalisées par Réseau ArtHist​​​​;
  • La restauration et l’étude de potentiel d’animation* de la Maison André-Benjamin-Papineau;
  •  La restauration des croix de chemin et des calvaires sur le territoire public.

* Ces actions sont effectuées grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et de la Ville de Laval dans le cadre de l’Entente de développement culturel.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.