Publicité
15 juillet 2019 - 11:30

Une nouvelle réjouissante pour l’établissement d’enseignement collégial lavallois

Une capacité d'accueil augmentée au Collège Montmorency

Par Salle des nouvelles

À la fin juin, le Collège Montmorency a reçu une excellente nouvelle de la part du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge. Il a été confirmé que le financement de ses étudiants sera majoré à 7000. Un bond de 800 par rapport au dernier exercice.

Cette augmentation permettra notamment de mieux financer l’aménagement des espaces destinés à la population étudiante. À terme, il sera alors possible d’accueillir plus d’étudiants et de répondre de meilleure façon aux besoins d’accessibilité de la communauté lavalloise.

Plusieurs acteurs de la région de Laval ont joué un rôle crucial dans l’obtention de cette reconnaissance. Le Collège Montmorency se réjouit de pouvoir compter sur des partenaires et des collaborateurs de premier plan, qui ont à cœur la réussite étudiante et le développement du seul cégep public à Laval.

« Depuis mon entrée en fonction, j’ai constaté tout le travail accompli par les gens du milieu et je les en remercie. De plus, je suis persuadé que nous pourrons aller encore plus loin avec la communauté lavalloise afin de favoriser l’essor de la main-d’œuvre de demain », a expliqué Olivier Simard, directeur général du collège.

À propos du Collège Montmorency

Seul cégep public de Laval, depuis 1969, le Collège Montmorency offre 5 programmes de formation préuniversitaire, 23 programmes de formation technique, dont 19 en Alternance travail-études. Il accueille plus de 7500 étudiants à l’enseignement régulier et il est situé en face du métro Montmorency. De plus, le secteur de la formation continue et des services aux entreprises propose à une clientèle adulte une quinzaine de programmes en plus de desservir un bon nombre d’entreprises grâce à son service de formation sur mesure en entreprise.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.