Publicité
26 septembre 2019 - 06:00

Santé

Le Centre de ressources périnatales Mieux-Naître à Laval financé à hauteur de 250 000 $ par an

Par Salle des nouvelles

Lundi 24 septembre, Mieux-Naître à Laval accueillait la conférence de presse de Mme Danielle McCann, ministre de la santé et des services sociaux. La ministre a annoncé le financement récurrent du Centre de ressources périnatales (CRP) de Laval à hauteur de 250 000$ par année.

Un chantier pour un financement plus équitable

Dans la foulée, elle annonçait le rehaussement du financement de dix CRP au Québec pour un total de 1,2$ M. Mme McCann a précisé que ce financement constituait une première étape qui sera suivie d’un chantier qui examinera la situation sur tout le territoire du Québec, afin d’offrir aux régions, d'ici 2022, un financement « plus équitable pour l'ensemble des organismes en périnatalité, en fonction des besoins de la population et du volume de naissances ».


Pour les familles de Laval et l’équipe de Mieux-Naître à Laval, il s’agit d’une nouvelle  réjouissante qui vient couronner des années de travail et de mobilisation pour établir la  pertinence d’une ressource communautaire spécialisée en périnatalité à Laval.

Une somme à la baisse, malgré "un pas dans la bonne direction"

La somme annoncée ne correspond toutefois pas aux 500 à 650 000$ promis par M. François Legault en campagne électorale. Ainsi, il ne sera pas possible de mettre en place l’équipe d’une quinzaine de personnes qui serait nécessaire pour répondre adéquatement aux besoins et au volume de naissances à Laval. « C’est un excellent pas dans la bonne direction, mais nous comptons sur les travaux du chantier annoncé et plaçons notre confiance en Mme McCann pour que le financement soit ajusté en cohérence avec la réalité lavalloise dans les meilleurs délais » a souligné Lysane Grégoire, directrice du CRP de Laval. La municipalité a assumé le loyer durant plus d’un an et a effectué de nombreuses démarches auprès du précédent gouvernement.


Avec cette nouvelle importante, on peut déduire que le gouvernement reconnaît que la période périnatale est névralgique et qu’il est nécessaire d’investir dans le soutien aux nouvelles familles. Le plus rentable pour faire de la prévention est d’investir sur la période périnatale, car « c’est le moment où les interventions sont les moins coûteuses et où les impacts sont les plus significatifs » souligne James Heckman, prix Nobel d’économie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.