Publicité

10 janvier 2020 - 06:00

L'organisme lavallois Scama déploie ce nouvel outil

"Allô Sam!" : le nouveau service se déploie pour les menus travaux

Par Salle des nouvelles

SCAMA, organisme lavallois dont la mission est le maintien à domicile des aînés, propose désormais des services de menus travaux accessibles à tous sous le nom d'Allô Sam ! Une poignée de porte à poser, des ampoules à changer, un meuble à assembler... Quel que soit le souci, un déplacement à domicile pour réaliser le service est disponible. Et il n'est pas réservé qu'aux aînés.

« Depuis quarante ans que nous travaillons pour les aînés lavallois, nous avons développé différents services afin de répondre à leurs besoins en lien avec la perte d’autonomie. Allô Sam ! vient compléter cette offre et va nous permettre d’aider davantage les personnes âgées isolées car tous les bénéfices seront réinvestis dans notre mission », détaille Malorie Sarr-Guichaoua, la directrice de SCAMA.

Comment ça marche ?

C’est très simple, il suffit d'appeler et de décrire son besoin. La personne obtient ensuite un rendez-vous avec un travailleur qui se déplace à domicile, équipé de ses outils pour régler le problème. Le pairement se fait par carte de crédit ou virement directement auprès du service.

À noter que le service Allô Sam ! n’est pas réservé aux aînés, il est ouvert à tous les Lavallois. Au coût de 25$ de l’heure, c'est un gain en tranquillité d’esprit et c'est une manière de faire une bonne action.

Pour de plus amples informations, contacter la coordinatrice Hasmik Galstyan par téléphone au (450) 681-4240 poste 236 ainsi que par courriel au [email protected].

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.