Publicité
22 janvier 2020 - 06:00

Une dizaine de jeune promoteurs lavallois en ont bénéficié

Programme Jeunes Promoteurs: 172 000 $ de subventions versés

Par Salle des nouvelles

En 2019, dans le cadre du programme Jeunes Promoteurs (FJP), la Ville de Laval a approuvé le versement de subventions de 172 000 $ à plus d’une dizaine de jeunes promoteurs lavallois afin de favoriser la création, l’acquisition et la relève d’entreprises.

« Stimuler l’entrepreneuriat local et l’innovation est une priorité pour notre administration, rappelle Stéphane Boyer, vice-président du comité exécutif, conseiller de Duvernay–Pont-Viau et responsable des dossiers économiques. La vitalité de notre économie en dépend directement. Les jeunes, par leurs idées, leurs forces et leurs visions, sont des catalyseurs de cette vitalité. En les aidant à concrétiser leurs projets, nous investissons dans l’avenir de toute notre communauté. »

Les jeunes promoteurs ayant bénéficié d’une aide financière de la Ville de Laval en 2019 sont issus d’une grande variété de secteurs.

Alexandre Corriveau (11 500 $) – Three Angl

Ce fabricant et distributeur de déodorants propose des produits 100 % naturels, organiques et végétaliens, vendus dans des contenants biodégradables.

Gary Hayrabedian (11 500 $) – LetsTow

Cette application Web d'assistance routière facilite la vie en cas de pépins : survoltage, service d’essence, crevaison, etc.

Corinne Karam (7500 $) Opacité Zéro Design

L’entreprise offre une gamme de services spécialisés en design d’intérieur et graphique, de la modélisation 2D/3D aux retouches d'images.

Kym Bélisle (7500 $) Centre Physi-K

Au menu : gymnastique artistique et exercices de motricité dans les garderies, camps de jour et entreprises. Des cours en périnatalité en mode virtuel sont aussi disponibles.

Wided Hasnaoui (11 500 $) et Fehmi Jaafar (11 500 $) – CyberMediaBo

Place aux technologies de l’information. Au programme de l’entreprise : des services diversifiés en cybersécurité et en marketing numérique.

Ulises Martinez Adame (11 500 $) – Flesa

Une ferme innovante. Tilapia, huîtres et autres produits agricoles (champignons, tomates, concombres, etc.) sont cultivés dans des conteneurs dans un environnement contrôlé.

François Gélinas (11 500 $) Grafea-Go

Développement et commercialisation d’une nouvelle plateforme Web destinée aux services de garde et CPE. Objectif : amélioration de l’efficacité opérationnelle.

Simon Jean-François (11 500 $) et Sophea Lann (11 500 $) – 3G Tech

Cette entreprise d’usinage fabrique des pièces à partir de la plupart des matières premières et aide ses clients à les intégrer dans une chaîne de montage automatisée.

Assia Ibnoun (11 500 $) – Fitessence

Des collations santé conçues selon le principe de la micronutrition et du véganisme. Une fabrication artisanale, avec des ingrédients biologiques, sans gluten, sans sucre ajouté ni produits laitiers.

Olivier Long-Locas (7500 $) Long Média Inc.

L’entreprise offre des services de gestion de campagnes publicitaires sur Google.

Ali Belayachi (11 500 $) – PrimeVive Technologies

L’entreprise extrait des lignées cellulaires primaires et les livre dans un délai de 48 h aux institutions de recherche médicale et à différentes universités québécoises et canadiennes.

Konthea Meng (11 500 $) Soya distinction

Dans un cadre éco-socio-responsable, cette entreprise de transformation alimentaire propose des produits à base de soya innovants et faciles d’utilisation.

Jonathan Poitras (11 500 $) et Patrick Labelle (11 500 $) Le Crux Laval, 9379-0392 Québec Inc

De l’escalade de blocs, dont l’ascension se pratique sans cordes ni harnais!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.