Publicité
23 janvier 2020 - 09:00

À l'occasion du 72e anniversaire de la Journée du drapeau du Québec

La Société nationale du Québec rend hommage à des citoyens d'exception

Par Salle des nouvelles

Pour marquer cette journée du 72e anniversaire du drapeau du Québec, la Société nationale du Québec à Laval a honoré ce matin à l'Hôtel de ville de Laval deux Citoyennes et un Citoyen d'Exception: la comédienne Béatrice Picard, la danseuse et chorégraphe Louise Lecavalier, ainsi que le sculpteur et dessinateur Pierre Dupras.

Lors d'une cérémonie officielle présidée conjointement par Marc Demers, maire de Laval, et Jean Desautels, président de la SNQL, les lauréats ont vu souligner les moments forts de leur carrière et ont reçu des mains de leurs hôtes une plaque commémorative ainsi qu'une broche aux armoiries de la ville avant d'être invités à signer le Livre d'Or de Laval.

Mme Picard et M. Dupras habitent Laval depuis plusieurs années. Mme Lecavalier est native et a grandi dans le quartier Sainte-Dorothée. Leur œuvre contribue depuis plusieurs années au rayonnement de Laval et de la culture québécoise, tant ici qu'à l'étranger.

La cérémonie fut suivie de la levée officielle du drapeau du Québec au mât central de l'Hôtel de Ville, puis d'un exposé de Jean-François Payette, politologue, auteur et Patriote de l'année 2019 à Laval, sur les liens entre notre drapeau et notre culture. Elle s'est terminé par un "verre de l'amitié" offert par la mairie.

La Société nationale du Québec à Laval vise la promotion de la culture québécoise par la langue française, l'histoire et les traditions. Pour plus d'informations sur les activités de la Société nationale du Québec à Laval.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.