Publicité
20 février 2020 - 10:00

69% des entreprises accordent une importance à la réussite éducative mais 31% encouragent

Réussite éducative: les employeurs, une clé vers l'encouragement

Par Salle des nouvelles

À l’occasion des Journées de la persévérance scolaire qui se déroulent du 17 au 21 février 2020, le Réseau québécois pour la réussite éducative, instance nationale à laquelle adhère le Regroupement lavallois pour la réussite éducative (RLPRE), a mandaté la firme de sondage Léger. Le but ? Connaître la perception des employeurs d’élèves et d’étudiants quant à leur rôle dans la réussite éducative des jeunes qu’ils emploient. Bien que les résultats soient encourageants, le résultat est probant : il demeure important de poursuivre le travail de sensibilisation et d’accompagnement.

Les résultats du sondage témoignent que les employeurs qui embauchent des élèves et des étudiants ont définitivement à cœur la réussite éducative, mais qu’ils peuvent poser plus d’actions concrètes en ce sens. En effet, 69% des entreprises sondées à Laval et à Montréal affirment accorder une grande importance à la réussite éducative de leurs employés-étudiants mais seulement 31% des répondants donnent systématiquement des encouragements à persévérer.

Quels outils pour encourager ?

Certains gestes favorisant la réussite scolaire sont cependant posés de façon plus automatique par les répondants, comme la validation des disponibilités avant d’élaborer des horaires (71%) et la démonstration de flexibilité lors des périodes d’examens (65%).

Les gestes à poser dans les entreprises pour encourager la persévérance scolaire sont des gestes simples, comme :

  • Permettre une flexibilité d’horaire par des outils technologiques (application ou groupe Facebook) ;
  • Prendre quelques minutes pour s’informer des études et des résultats scolaires ;
  • Discuter avec les étudiants-employés de leurs aspirations professionnelles ;
  • Rembourser une partie des frais de scolarité lorsqu’un étudiant-employé poursuit ses études ;
  • Mettre en place un programme de bourses de persévérance scolaire.

Un contexte difficile de rareté de main-d’œuvre

Les résultats de ce sondage sont teintés par le contexte actuel de rareté de main-d’œuvre à Laval et généralisé au Québec. Cette réalité ajoute des défis considérables pour les employeurs qui souhaitent conserver et attirer des employés loyaux. En effet, devant le manque d’employés, seulement 29% des répondants affirment qu’il est très facile d’encourager les jeunes employés à compléter leurs études.

Parmi les employeurs qui posent peu ou pas de gestes, près de 24% trouverait une motivation dans le fait de savoir qu’ils vont récolter les bénéfices d’avoir des employés mieux formés. Les résultats de ce sondage, à l’échelle nationale, confirment l’importance de poursuivre les efforts de sensibilisation et d’accompagnement de tous les acteurs impliqués auprès des jeunes, notamment leurs employeurs, afin que ces derniers puissent jouer un rôle positif dans l’obtention d’un diplôme scolaire ou d’une qualification.

Le Réseau québécois pour la réussite éducative, tout comme le Regroupement lavallois pour la réussite éducative, entend poursuivre le dialogue de sensibilisation et de mobilisation auprès des employeurs.

Le sondage a été conduit au téléphone du 18 novembre au 13 décembre 2019, auprès de 1 000 décideurs dans des PME à travers l’ensemble du Québec. À titre indicatif, un échantillon probabiliste de même taille (n=1 000) aurait une marge d’erreur de ±3,1 et ce, 19 fois sur 20 (dans 95 des cas). Les résultats pour les entreprises de Laval et Montréal sont exprimés par ceux de l’ensemble du Québec car les résultats ne diffèrent pas de manière significative.

« Dans ce contexte de rareté de main-d’œuvre, il est d’autant plus important de valoriser le rôle des employeurs et de les inclure dans les efforts collectifs pour la réussite éducative, rappelle Johanne Mc Millan, coordonnatrice du Regroupement lavallois pour la réussite éducative. Il est important de les sensibiliser afin qu’ils reconnaissent leur pouvoir d’action et de les outiller afin qu’ils puissent contribuer à la réussite des jeunes tout en bénéficiant de la formation et de la qualification de leurs employé(e)s. À Laval, nous sommes chanceux d’avoir un bassin d’entreprises qui collaborent avec les milieux scolaires et communautaires afin de soutenir les apprenants dans leur cheminement éducatif et professionnel. »

Le 17 février dernier, dans le cadre du lancement des Journées de la persévérance scolaire, le RLPRE et ses partenaires ont souligné l’implication de neuf entreprises lavalloises qui se démarquent par les gestes qu’ils posent en faveur de la réussite de leurs employés-étudiants. Le
RLPRE souhaite poursuivre ses efforts de sensibilisation, d’accompagnement et de collaboration auprès des employeurs de Laval afin que ceux-ci posent davantage de gestes concrets.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.