Publicité
9 mars 2020 - 16:00

La SNQL espère compter sur la vigilance de la Ville de Laval

Maison Charbonneau: des travaux de protection effectués

Par Salle des nouvelles

La Société Nationale du Québec à Laval est satisfaite, pour l'instant. Elle a en effet constaté que les travaux de protection de la maison Charbonneau ont été effectués récemment par le ministère de la Culture.

Le 25 novembre dernier, le tribunal avait accordé une ordonnance de sauvegarde qui autorisait le ministère à effectuer lui-même ces travaux, soit stabiliser la charpente du toit, boucher les ouvertures et les trous afin d'empêcher la neige d'entrer, installer un système de chauffage, isoler le sol extérieur autour des fondations et rejointoyer les fondations par l'extérieur. La Cour ordonnait aussi à la propriétaire de la maison de maintenir l'approvisionnement en électricité pour assurer le chauffage à 15 degrés.

Cette maison est officiellement protégée par l’État québécois depuis 1977. C’est l’une de rares demeures datant du Régime français. Laissée sans entretien, elle n’a cessé de se détériorer. La maison Charbonneau est située à l’Est de la montée du moulin, au 8740, boulevard des Mille-Îles. Elle a été construite en 1736 sur un terrain concédé à la famille Charbonneau en 1711.

La dégradation de l’immeuble semble maintenant stabilisée mais des décisions importantes devront être prises quant à son avenir. Les travaux de protection effectués devraient être temporaires. Entre-temps, la SNQL explique compter sur la vigilance de Ville de Laval pour maintenir l’intégrité de l’immeuble. Et surtout, l'organisation attend avec grand intérêt le plan d’intervention préconisé afin qu’un jour, cet élément patrimonial devienne accessible à la population lavalloise.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.