Publicité

4 mai 2020 - 11:28

À Vaudreuil-Dorion

Laissez-vous tenter par une formation en traitement de l’eau unique en Amérique du Nord

Par Texte Commandité

Si pour vous décrire vos amis ou vos proches utilisent les termes débrouillard, autonome, manuel et responsable, c’est que le DEP Conduite de procédés de traitement de l’eau, offert au Centre de formation professionnelle Paul-Gérin-Lajoie de Vaudreuil-Dorion est parfait pour vous. 

Dispensée dans la seule usine-école au Canada, et même en Amérique du Nord, cette formation offre aux curieux qui veulent en apprendre plus sur le cheminement de l’eau, de l’usine de filtration jusqu’au robinet, une formation unique. 

Les élèves qui s’inscrivent à ce programme d’études jouissent d’un enseignement de qualité dans un environnement de travail à la fine pointe de la technologie. Fait intéressant, le taux de placement au terme de ce cursus scolaire est très bon comme l’affirme la directrice adjointe du Centre de formation professionnelle Paul-Gérin-Lajoie, Michelle Legault.

« Comme nous sommes la seule formation de ce type au Québec, nos étudiants reçoivent plusieurs offres de partout en province. Le taux de placement est excellent et le taux horaire proposé à nos finissants est aussi très bon.»

20$\h dès l’embauche 

En plus de dénicher un emploi dans leur secteur, les finissants de ce programme auront un salaire horaire de 20$\h dès leur embauche. Au fil des ans et selon l’expérience, celui-ci peut grimper jusqu’à 35 $\h. 

Ce métier méconnu apparu au début des années 1960 vous attire? Si c’est le cas, saisissez votre chance, car l’établissement de formation professionnelle situé à Vaudreuil-Dorion est actuellement en mode recrutement pour la prochaine session. Pour s’inscrire, remplissez le formulaire suivant : http://multicentre.cstrois-lacs.qc.ca/pgl/inscription ou composez le (514) 477-7020 poste 5326. 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.