Publicité

22 mai 2020 - 18:13

Le dépistage s'intensifie sur le territoire lavallois

Une troisième clinique de dépistage COVID 19 a ouvert à Laval

Par Salle des nouvelles

La Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval augmente la capacité de dépistage sur le territoire lavallois. Pour ce faire, une troisième clinique a ouvert cette semaine à l’Aréna Saint-François. Des modifications ont été apportées à l’horaire des cliniques de dépistage de l’Aréna Cartier et de l’Aréna Pierre-Creamer.

Voici la liste des cliniques de dépistage :

- Aréna Saint-François (secteur Saint-François) 9449, rue De Tilly, Laval. Dépistage avec ou sans rendez-vous, de 8 h à 16 h, 7 jours sur 7. Pour prendre rendez-vous, la population doit composer le 1 877 644-4545.

- Aréna Cartier (secteur Pont-Viau-Laval-des-Rapides) 100, montée Major, Laval. Dépistage avec rendez-vous seulement, de 9 h à 17 h, 7 jours sur 7. Pour prendre rendez-vous, la population doit composer le 1 877 644-4545.

- Aréna Pierre-Creamer (secteur Chomedey) 1160, boulevard Pie-X, Laval. Dépistage avec ou sans rendez-vous, de 10 h à 18 h, 7 jours sur 7. Pour prendre rendez-vous, la population doit composer le 1 877 644-4545.

Pour rappel, les groupes priorisés pour les tests sont:

Toute personne qui présente des symptômes s'apparentant à la grippe ou à la COVID-19 (fièvre, apparition ou aggravation récente de la toux, difficultés respiratoires, perte soudaine de l’odorat sans congestion nasale avec ou sans perte de goût).

Toute personne qui a été en contact étroit avec quelqu’un qui a reçu un diagnostic de COVID-19 positif.

Les autres groupes prévus à la stratégie de dépistage du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) : https://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/covid-19/directives-cliniques-aux-professionnels-et-au-reseau/depistage/

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.