Publicité

6 juin 2020 - 14:00

Achalandage plus important lié au déconfinement graduel

Opération policière "Vitesse": une sensibilisation sur six jours

Par Salle des nouvelles

C’est dans le cadre de l’opération nationale concertée (ONC) "Vitesse", débutée hier et qui se poursuit jusqu'au 11 juin prochain, que les policiers interviendront de façon intensive auprès des conducteurs qui contreviennent au Code de la sécurité routière.

Les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), s’unissent afin de sensibiliser et conscientiser les conducteurs aux risques liés à la vitesse pour l’ensemble des usagers du réseau routier.

Augmentation de l'achalandage liée au déconfinement graduel

La conduite et la vitesse imprudente seront particulièrement ciblées. Au cours des dernières semaines, une augmentation des excès de vitesse a été constatée sur l’ensemble du réseau routier. L’achalandage réduit, en raison de la pandémie, a contribué à l’adoption de comportements à risque pour certains conducteurs, notamment les excès de vitesse.

Dans le cadre du déconfinement progressif, une augmentation importante de l’achalandage sur le réseau routier est à prévoir.

Par ailleurs, la reprise des activités de l’industrie de la construction signifie qu’il y aura une présence accrue de travailleurs et de signaleurs aux abords des chantiers. Dans ce contexte, le respect des limites de vitesse est primordial pour assurer la sécurité de tous les usagers de la route.

"Je ralentis. Je sauve des vies."

La vitesse est l'une des principales causes de collisions sur la route au Québec. Selon certaines études, une diminution de la vitesse moyenne de circulation de 5 km/h permettrait de réduire
annuellement de 15 % le nombre de collisions.

Dans cette optique, le déploiement de l’opération Vitesse se fera sous le thème « Je ralentis. Je sauve des vies ». L’angle choisi vise à responsabiliser les conducteurs et à leur rappeler qu’ils peuvent faire une différence et contribuer à l’amélioration du bilan routier en ralentissant. Le but des policiers est de rappeler aux conducteurs qu'ils font toutes et tous partie de la solution et ont le pouvoir de sauver des vies.

Quelques chiffres sur la vitesse...

Si chaque conducteur réduisait sa vitesse moyenne, on diminuerait considérablement le nombre de blessures et de décès sur les routes du Québec chaque année :

  • 12 décès en moins pour une réduction de 1 km/h;
  • 60 décès en moins pour une réduction de 5 km/h;
  • 120 décès en moins pour une réduction de 10 km/h

Les données sont basées sur un total de  400 décès.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.