Publicité

2 juillet 2020 - 11:45 | Mis à jour : 12:01

Les élèves ont vécu leur "Grand soir" d'une autre manière

Sainte-Rose : un parcours de surprises pour les finissants du collège Citoyen

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Avec la volonté ferme de rendre mémorable la fin du parcours secondaire de ses élèves finissants, le Collège Citoyen a organisé une soirée haute en couleur fin juin. À bord de leur voiture, les élèves étaient attendus avec les membres de leur famille. Le cortège de véhicules, décorés de banderoles et ballons, devait suivre un parcours ponctué d’animation et de surprises, dans le respect des directives de la santé publique.

L’invitation au "Grand soir" avait d’abord été lancée le jeudi 11 juin avec une tournée exclusive des domiciles et lieux de travail des élèves.

Avec la complicité des parents, le personnel du Collège a pu livrer à chacun de ses quatre-vingt-quatre finissants une grande affiche commémorative marquant la fin de leurs études et un sac cadeau contenant l’invitation officielle à une soirée de graduation surprise.

La grande allée du campus du Collège Citoyen, jalonnée d’affiches et de drapeaux colorés, a ouvert les festivités. Un accueil personnalisé était réservé aux étudiants par les enseignants et éducateurs du Collège. Six stations thématiques sous forme de service à l’auto ont célébré le parcours scolaire des élèves avec cadeaux souvenirs, photos de famille, murale de signatures et remise de l’attestation de fin d’études secondaires par la directrice générale, Myriam Stephens, au son de la vibrante musique du DJ.

À la fin de l’événement, l’équipe du Collège en a profité pour remettre des prix dans le cadre d’un mini-gala et deux élèves ont également livré un témoignage émouvant. La cérémonie s’est terminée avec le fameux lancer du mortier et la haie d’honneur au son des klaxons frénétiques du grand cortège de voitures.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.