Publicité

19 juillet 2020 - 08:00

Du 1er au 23 août

Fête de quartier: la 12e édition du Rallye photo J’aime Chomedey  se prépare

Par Salle des nouvelles

Le comité organisateur de la fête de quartier de Chomedey invite les citoyennes et citoyens de tous âges à participer à la douzième édition de cet événement qui prend cette année, vu la COVID-19, la forme d’un Rallye photo. Le rallye va se rouler du 1er au 23 août sur le territoire de Chomedey.

Une activité amusante et accessible à tout le monde, qui a encore les mêmes objectifs ; créer une occasion d’avoir du plaisir, de connaître le quartier ainsi que les organismes, de mobiliser les citoyens et, de promouvoir
les saines habitudes de vie/l’écocitoyenneté et de faire bouger les gens.

Pour les trois premières semaines d’août, les habitants de Chomedey sont invitéEs à se promener seules, en famille ou entre amis dans le quartier et à participer au rallye photo. Elles/ils doivent prendre en des photos devant le plus d’endroit que possible. Chaque lieu photographié donne 1 à 3 points et le dernier endroit vaut jusqu’à 5 points.

Lorsqu’ils terminent leur rallye photo, elles/ils doivent envoyer les photos au
comité de la fête de quartier. Le tirage des cadeaux aura lieu le 27 août. Les résultats seront diffusés sur la page Facebook « Chomedey ressourcé/j’aime Chomedey ».

Nous attendons autour de 200-300 participantEs au rallye cette année. Cet événement, qui fait partie des traditions estivales du quartier, est une initiative citoyenne issue du forum social de Chomedey tenu en 2008. Elle est portée par des citoyens et des membres partenaires du Comité de Développement local de Chomedey (CDLC). Le comité est toujours ouvert aux nouveaux membres.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.