Publicité

4 août 2020 - 12:00

Agriculture

L'Union des producteurs agricoles lance une application pour manger local

Par Salle des nouvelles

En raison du contexte actuel, les Portes ouvertes sur les fermes du Québec n’auront pas lieu cette année en septembre. En remplacement, l’Union des producteurs agricoles, lance une application mobile pour aider les consommateurs à découvrir leurs producteurs locaux près de chez eux et en déplacement.

Présenté par Desjardins, ce nouvel outil permettra de repérer facilement sur le territoire québécois les fermes, les marchés et les transformateurs qui font de la vente directe au public. Il sera ainsi possible de créer des circuits pour s’approvisionner à proximité de son domicile ou planifier une virée gourmande pour découvrir les attraits d’une région.

L’application est la suite toute naturelle du mouvement du même nom lancé en avril dernier, au plus fort de la crise sanitaire. L’UPA avait alors versé quelque 1000 coordonnées de producteurs sur la plateforme Le Panier Bleu et diffusé 50 témoignages vidéo sur les réseaux sociaux, en invitant les consommateurs à visiter les fermes du Québec.

L'importance des filières locales

L’outil permettra d’améliorer l’expérience des usagers avec des fiches d’information plus complètes et de multiples autres fonctionnalités. Ils pourront ainsi activer la géolocalisation de leur appareil pour trouver les producteurs aux alentours, désigner leurs endroits favoris et créer des circuits personnalisés en auto ou à vélo. Après leur visite, ils seront invités à laisser un commentaire sur la fiche des producteurs rencontrés.

En parcourant les articles du blogue, ils en apprendront davantage sur le secteur agroalimentaire et les particularités agrotouristiques des différentes régions du Québec. Des recettes ou des astuces de conservation et de transformation des aliments seront aussi au menu.

Enfin, une boutique en ligne sera disponible dans l’application pour ceux et celles qui veulent afficher leurs couleurs locales.

L’application continuera d’évoluer au cours des prochaines semaines avec des ajouts de circuits, d’articles de blogue, etc.

« Cette année bien particulière nous a permis de réaliser l’importance des filières agroalimentaires locales. Au fil des mois, on a vu croître l’engouement des Québécoises et des Québécois pour la consommation des produits d’ici. L’UPA est heureuse d’avoir pu rassembler autour de ce projet fédérateur une multitude de partenaires issus de divers secteurs, signe que
cette initiative tombait à point
», a déclaré Marcel Groleau, président général de l’UPA.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.