Publicité

2 septembre 2020 - 06:00

Lutte contre la solitude

Une ligne téléphonique culturelle dédiée aux aînés

Par Salle des nouvelles

Afin de divertir les personnes aînées et de contrer l’isolement provoqué par le contexte de pandémie, une ligne téléphonique sans frais, mise sur pied par les Bibliothèques de Laval, a été lancée hier. La nouvelle ligne culturelle Une histoire au bout du fil offre des capsules littéraires, 24 heures sur 24, jusqu’au 4 novembre.

« En cette période de pandémie, la Ville de Laval et ses partenaires cherchent à briser l’isolement et à combattre l’exclusion sociale forcée par les mesures sanitaires décrétées par la Santé publique », soutient le maire Marc Demers.

Il poursuit: « Même si le gouvernement du Québec a desserré l’étau du confinement des personnes aînées en résidence, il n’en demeure pas moins que bon nombre d’entre elles restreignent par choix leurs sorties non essentielles. C’est à elles que s’adresse cette toute nouvelle initiative mise de l’avant par la Ville. »

Le numéro de cette ligne est le :  450 680-2909.

Ligne culturelle sans frais 

La ligne culturelle Une histoire au bout du fil propose aux personnes aînées des capsules littéraires divertissantes et accessibles.

Le réseau des Bibliothèques de Laval a sollicité des auteurs, qui ont accepté d’enregistrer des capsules d’environ cinq minutes où ils racontent des histoires ou lisent de la poésie, des extraits de leurs propres romans ou d’autres œuvres littéraires.

Jusqu’à présent, les autrices Louise Portal, Dominique Demers, Marie Laberge et Anaïs Barbeau-Lavalette ont confirmé leur participation à cette initiative. Une quarantaine de narrations sont prévues, et elles seront ajoutées progressivement, chaque semaine, à la ligne téléphonique culturelle.

« Notre ligne téléphonique culturelle (...) s’inscrit dans les initiatives liées à l’accréditation Municipalité amie des aînés que nous déployons pour garder nos personnes aînées actives physiquement et intellectuellement », explique Sandra El-Helou, conseillère municipale de Souvenir-Labelle et responsable des dossiers des aînés. « Le confinement que doivent respecter nos aînés les empêche, à l’instar de tous les autres citoyens, de se déplacer vers la culture. Nous avons donc décidé de déplacer la culture vers eux. »

La fin du projet concordera avec la Semaine lavalloise des aînés, qui reviendra sous une forme différente – pandémie oblige –, mais qui promet une programmation virtuelle diversifiée afin d’assurer un contact soutenu et ininterrompu avec les personnes aînées.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.