Publicité

24 septembre 2020 - 06:00

Montant de 21  000 $

Des centaines d’arbres et végétaux plantés dans des installations du CISSS de Laval !

Par Salle des nouvelles

Cet été, deux CHSLD de Laval ont été les hôtes de plantations d’arbres financées par le Groupe Banque TD, la Ville de Laval et le CISSS de Laval. Près de 300 végétaux, dont 72 arbres, ont été plantés sur les terrains des CHSLD Sainte-Dorothée et Idola Saint-Jean, grâce, entre autres, au soutien financier de 21 000 $ provenant du Fonds de résilience de la TD.

En marge de la Journée de l'Arbre de la santé tenue le 23 septembre, l'objectif sera d'ajouter, dans le futur, des dizaines d’arbres et arbustes qui verdiront cette fois les terrains du CHSLD Fernand-Larocque et de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé. Ces réalisations sont rendues possibles grâce à la collaboration de plusieurs acteurs, réunis autour du même objectif : permettre aux résidents et employés de préserver un lien avec la nature et de profiter des bienfaits des arbres, en plus de revitaliser ces espaces verts.

Limiter les îlots de chaleur

Ainsi la Soverdi (Société de verdissement du Montréal métropolitain) accompagnée de CANOPÉE, le réseau des bois de Laval, a été mandatée par la Ville de Laval afin de développer des projets de plantation d’arbres sur les terrains de plusieurs installations du CISSS de Laval. Ceux-ci ont été choisis en fonction de deux indicateurs : la présence d’îlots de chaleur et la vulnérabilité aux vagues de chaleur.

Le financement provient d’une part de la Fédération canadienne des municipalités, par l’intermédiaire de la Ville de Laval dans le cadre de son projet de déminéralisation et de verdissement des terrains privés et institutionnels, et d’autres parts du CISSS de Laval et de la TD.

Lancée en avril dernier, l’Initiative a été mise sur pied afin de venir en aide aux organisations qui ont été durement affectées par la crise sanitaire et de répondre aux besoins de communautés disproportionnellement touchées par la pandémie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.