Publicité

8 octobre 2020 - 14:00

Appui au collectif Action COVID

Aînés: l’AQDR Laval-Laurentides au front pour faire du soutien à domicile un service essentiel

Par Salle des nouvelles

L’Association québécoise des droits des personnes retraitées et préretraitées Laval-Laurentides (AQDRLL) donne son plein appui au Collectif Action COVID qui réclame que le soutien à domicile fasse partie des services essentiels durant la deuxième vague de pandémie COVID.

Pour l'association, des pistes de réflexions pour doivent être engagées pour trouver des solutions novatrices, afin que les services à domicile se poursuivent.  Lors de la première vague, plusieurs personnes n’ont pu recevoir les services nécessaires à leur maintien à domicile ou les ont vu réduits à cause de la pénurie de personnel.

Également, certains organismes communautaires offrant notamment du répit et des repas, ont eu des difficultés à poursuivre leurs activités. Soit ils ne pouvaient plus entrer dans les milieux de vie des aînés et personnes vulnérables, soit leurs bénévoles, eux-mêmes âgés, ont dû cesser leurs services.

Cela s’est traduit par une dégradation importante de la santé mentale et physique de ces personnes et un fardeau plus important sur les proches aidants.

L’AQDRLL souhaite également que les services à domicile demeurent en tout temps essentiels même hors pandémie et qu’ils soient considérablement renforcés. Elle offre son soutien aux décideurs qui souhaiteraient profiter de son expertise.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.