Publicité

17 octobre 2020 - 06:00

Plus de 34 000 arbres et 16 000 arbustes plantés en 2020 sur le territoire

Par Salle des nouvelles

D’ici la fin de l’automne, plus de 34 000 arbres et 16 000 arbustes auront été plantés à Laval et près de 3 000 m2 d’asphalte seront été retirés. Ces efforts visent à réduire la vulnérabilité des personnes aux vagues de chaleur, accroître la forêt urbaine et restaurer des milieux naturels. La Ville de Laval dresse un bilan positif de ces plantations qui ont suscité la participation et l’engagement de nombreux partenaires.

Terrains privés et institutionnels

Le projet de déminéralisation et de verdissement est en phase de devenir une grande réalisation de 2020. D’ici la fin de l’année, en collaboration avec la Société de verdissement du Montréal métropolitain (Soverdi), près de 3 000 m² d’asphalte (l’équivalent d’environ 212 cases de stationnement) seront retirés et 6 400 arbres seront plantés dans des écoles, des établissements de santé et de sites municipaux de Laval.

Pour verdir les terrains institutionnels mentionnés, la Ville a pu compter sur une subvention de 750 000 $ de la Fédération canadienne des municipalités, sur la participation financière du Centre de services scolaire de Laval, de la commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier et du Centre de santé et de services sociaux de Laval ainsi que sur les dons du Groupe Banque TD et de l’entreprise de technologie financière Croesus.

L’organisme CANOPÉE – Le réseau des bois de Laval a également participé à la plantation de plus de 1 400 plantules fournies en majorité par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, en vue de renaturaliser le terrain longeant l’autoroute 13 et la station d’épuration La Pinière.

De plus, CANOPÉE a reçu, en collaboration avec la Soverdi et avec l’appui de la Ville de Laval, une aide financière de 1 M$ de l’Institut national de santé publique du Québec afin de subventionner la plantation sur des terrains privés et institutionnels jusqu’en 2022, dans le cadre du programme Île en vert.

« Plus de 50 000 arbres et arbustes ont été plantés sur le territoire pour restaurer des espaces minéralisés ou gazonnés afin de lutter contre les îlots de chaleur en 2020. La Ville est soucieuse de la santé de la population et de la qualité de son paysage urbain : elle poursuivra ses efforts de plantation l’an prochain pour accroître le capital naturel », affirme Marc Demers, maire de Laval.

 Bretelles d’autoroutes

Parmi les initiatives d’envergure, plus de 23 000 plantules et 16 000 arbustes ont été plantés aux abords de quatre bretelles d’autoroute.

Le réseau autoroutier, qui occupe une superficie importante, donne lieu à des îlots de chaleur qui contribuent à la formation de smog; le projet, réalisé en collaboration avec l’UQAM, permettra ainsi de vérifier quelles techniques d’aménagement et de plantation sont les plus efficaces pour favoriser la survie et la croissance des arbres dans des conditions difficiles.

 « Grâce à ces fonds, la Ville de Laval pourra tester une approche novatrice qui, nous le souhaitons, permettra de lutter efficacement contre les îlots de chaleur. En réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en favorisant la fraîcheur sur le réseau routier, la végétalisation des bretelles d’autoroute pourrait contribuer à la santé et à la qualité de vie des personnes qui vivent ou travaillent à proximité. Si le projet se révèle un succès, d’autres municipalités pourront tirer profit de l’expertise développée à Laval pour s’attaquer à leurs propres îlots de chaleur », soutient Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval.

 50e anniversaire du Jour de la Terre

Dans le cadre du 50e anniversaire du Jour de la Terre, la Ville de Laval s’est engagée à participer au relais pancanadien de plantation d’arbres, au cours duquel des municipalités de partout au Canada annoncent chaque mois leur engagement à planter un minimum de 50 arbres.

La plantation aura lieu en octobre à l’intersection de la rue Ovide et du boulevard Dagenais Ouest, et elle sera coordonnée par Soverdi, en collaboration avec des étudiants en horticulture du Collège Montmorency. À noter que Laval faisait partie des premières villes canadiennes à prendre part au relais.

Remplacement d’arbres

Dans le cadre de son Plan de foresterie urbaine, la Ville souhaite augmenter la diversité des arbres sur son territoire afin de réduire la vulnérabilité de ces derniers aux insectes ravageurs et aux maladies.

Pour remplacer les frênes attaqués par l’agrile, elle a donc procédé au remplacement de 3 089 arbres en emprise résidentielle, en emprise de rue et situés le long de certains boulevards.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.