Publicité

21 octobre 2020 - 06:00

Jeunes Youth Laval connecté avec les aînés via des cartes

Par Salle des nouvelles

Les aînés lavallois font face à un isolement et une solitude plus grande reliée à la pandémie, tout particulièrement ceux vivant dans des résidences de longue durée. Jeunes Youth Laval (JYL) s’est ainsi mis au défi de construire un lien intergénérationnel entre les jeunes et l’âge d’or lavallois.

Jeunes Youth Laval fait preuve d’initiative pour mettre sur pied différents projets communautaires qui visent autant les familles, que les jeunes et les personnes âgées. JYL a dû faire preuve de créativité pour mener à bien ses projets tout en respectant les règles sanitaires.

Résultat : Jeunes Youth Laval a lancé son idée de cartes personnalisées dédiées pour les aînés. Ce sont les oeuvres des finalistes du concours de dessin organisé par le député fédéral d’Alfred-Pellan, Angelo Iacono, qui ornent les cartes en question.

Ainsi, la participation de Loïc, 10 ans, et d’Eliana, 11 ans, des jeunes de JYL et du député fédéral, l’objectif intergénérationnel du projet est mis en avant. Par ailleurs, Travail de Rue Île de Laval (TRÎL), a apporté son aide dans la préparation de ces cartes.

Avec plus de 200 cartes distribuées dans plusieurs centres d’hébergement de longue durée à Laval, JYL ambitionne d’en distribuer 500 avant la fin de l’année 2020.

Les jeunes comptent maintenir ce lien avec les aînés en leur envoyant également des cartes lors de la période des fêtes. L'objectif est d’atteindre 500 aînés lavallois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.