Publicité

23 octobre 2020 - 12:00

Donner au lieu de recevoir

Laval-des-Rapides: les personnes isolées visées par une tournée d'Halloween

Par Salle des nouvelles

Depuis 2015, une parade d'Halloween est devenue année après année une tradition à Laval-des-Rapides, quartier qui est en pleine revitalisation et qui a besoin que la population descende dans la rue pour se rencontrer et faire la fête. Cette année, pandémie oblige, cette tradition est revisitée.
 
L'activité familiale, assidument suivie par des milliers de citoyens, a été réalisée sous l'impulsion du propriétaire du IGA du 307 boulevard Cartier Ouest, Ivo Mehmedovic, de Daniel Péloquin, le propriétaire de l'entreprise de déneigement Chasse-Neige et de l'ex-conseiller municipal de Laval-des-Rapides, Pierre Anthian.
 
Si cette année il fallait réinventer et adapter une Halloween sécuritaire, les organisateurs en ont profité pour en faire un évènement axé sur la solidarité envers les plus vulnérables, tout en conservant l'aspect festif, familial et gourmand.
 
Voici donc ce qui est proposé aux familles de Laval; une Halloween où on donne au lieu de recevoir. Les familles se rendraient devant la porte des personnes isolées.

Là, sur le trottoir le samedi 31 octobre, la famille costumée entonne une petite chanson et salue la personne, sans qu’il n'y ait aucun contact, ni don de bonbons et à une distance respectable.

Lorsque la famille finit sa tournée des cinq personnes référées, elle se rend au IGA Extra-des-Rapides pour se voir offrir un panier de bonbons aussi généreux que celui qu’elle aurait recueilli lors d’une soirée d’Halloween conventionnelle.
 
Rapellons qu'il a été documenté que l'espérance de vie des aînés qui souffrent d'isolement est réduite de 50%.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.