Publicité

1 mars 2021 - 15:30 | Mis à jour : 15:34

Fondation Jean Lapointe

Défi 28 jours sans alcool : près de 45 000 $ amassés à Laval

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Dans le cadre du Défi 28 jours sans alcool, la région de Laval a amassé un montant total de 43 945$ avec 1 179 personnes qui se sont inscrites, soit une augmentation de la participation de 240 % comparativement à l’an dernier!

Laval se retrouve au 9e rang des régions quant aux sommes recueillies. 

Pour l'ensemble du Québec, l’objectif initial de 750 000 $ a été largement dépassé, a annoncé la Fondation Jean Lapointe, qui parraine l'événement, avec un total des contributions qui ont atteint 1 678 693 $.

« La mobilisation des Québécois a été au-delà des attentes de l’équipe de la Fondation  Jean Lapointe. C’est la solidarité des Québécois qui nous a permis de rêver plus grand pour notre campagne et de réaliser une année record. Un grand merci à toutes les personnes  ayant soutenu notre mission de prévention de la dépendance chez nos jeunes en  participant, en parrainant un participant ou en donnant », a souligné L-Philippe Angers, directeur général de l'organisme.  

Ces argents serviront à sécuriser les actions annuelles de la Fondation et assurer la réussite de sa mission de prévention de la dépendance à l’alcool, au cannabis et aux autres drogues chez 80 000 jeunes du secondaire à travers la province.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.