Publicité

6 mai 2021 - 09:00

Améliorer constamment la sécurité

Soirée d’information et d’échanges sur le projet de schéma de couverture de risques incendie 2021-2025

Par Catherine Deveault

Dans le but d’améliorer constamment la sécurité de ses citoyens, la Ville de Laval souhaite connaître l’opinion de ceux-ci ainsi que celle des organismes et des associations qui pourraient être concernés par les enjeux de la sécurité incendie sur le territoire. Ils sont donc tous conviés le 18 mai, de 19 h à 20 h 30, à la soirée d’information et d’échanges (en format virtuel).

Les participants pourront alors prendre connaissance du projet du futur schéma de couverture de risques incendie de 3e génération, sous forme de projet. Ils constateront les mesures qui y sont prévues, dont l’amélioration des temps d’intervention et le nombre de pompiers requis, la réduction des pertes de vies humaines et de biens, le maintien et le développement des compétences du personnel et la bonification des programmes de prévention et de sensibilisation.

Avis des mémoires

Les avis et des mémoires sont donc attendus dans le cadre de cette démarche. Ils feront l’objet d’analyses qui permettront de compléter la préparation du schéma. Par la suite, le schéma sera déposé au ministère de la Sécurité publique du Québec en vue d’être attesté. L’approche proposée pour les années 2021 à 2025 permettra d’offrir un environnement encore plus sécuritaire à tous les Lavallois.

La Ville recevra les avis et les mémoires jusqu'au 18 mai inclusivement. Ceux-ci pourront être déposés directement au www.repensonslaval.ca/schéma-incendie

Inscription obligatoire

Pour participer à la soirée d’information et d’échanges, on doit obligatoirement s’inscrire en ligne au www.repensonslaval.ca/schéma-incendie sous l’onglet Inscription au plus tard le 17 mai 2021.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.