Publicité

30 mai 2021 - 07:00

Sauver encore plus de vies

Implantation du service des pompiers premiers répondants à Laval

Par Catherine Deveault

Dès 2022, le service de premiers répondants de niveau 1 (PR-1) sera déployé sur l’ensemble du territoire, où les pompiers du Service de sécurité incendie de Laval (SSIL) seront appelés en priorité lors d’arrêts cardio-respiratoires ou de chocs anaphylactiques.

Tous les pompiers de Laval seront formés à compter de l’automne 2021, et ce service préhospitalier d’urgence sera déployé par étapes, en concertation avec Urgences-santé. Ainsi, partout sur le territoire, la sécurité des citoyens atteindra un niveau encore inégalé.

Actuellement, environ 1 600 appels sont reçus pour ce type de priorité médicale. L’intervention des pompiers à titre de premiers répondants permettra de sauver un maximum de vies puisqu’il est estimé que le temps de réponse des intervenants en soins préhospitaliers sera amélioré sur tout le territoire, avec l’arrivée des pompiers dans un délai de 3 à 6 minutes.

« À quelques mois de ma retraite, je peux confirmer que j’inscrirai cette annonce dans le livre de nos plus belles réussites. Il s’agit de la concrétisation d’un engagement que nous avions pris pour sauver des vies lavalloises. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut affirmer ça », souligne Marc Demers, maire de Laval.

« La population lavalloise pourra compter sur plus de 280 pompiers certifiés premiers répondants pour intervenir en matière de soins préhospitaliers d'urgence. Je les remercie sincèrement d’accepter de faire un pas de plus pour améliorer la sécurité à Laval », Sandra Desmeules, membre du comité exécutif responsable de la sécurité publique et conseillère municipale de Concorde–Bois-de-Boulogne

Sauver encore plus de vies

Le service de premiers répondants de niveau 1 (PR-1) consiste à maintenir en vie les victimes d’arrêt cardio-respiratoire ou de choc anaphylactique jusqu’à l’arrivée des paramédicaux d’Urgences-santé. Depuis plusieurs années, la formation des pompiers professionnels inclut le développement de ces compétences et connaissances qui font maintenant partie intégrante de la mission du SSIL.

Réalisée en concertation avec Urgences-santé, cette approche aura des bienfaits sur la réduction de la morbidité et des décès dans la population, puisque la disponibilité des pompiers sur l’ensemble du territoire est plus rapide dans la majorité du temps que celle des paramédicaux, qui ont un territoire plus grand à desservir.

« L’implantation de ce projet d’envergure change considérablement nos façons d’intervenir, et cette transformation a réclamé des efforts colossaux. Je tiens à saluer la contribution de l'ensemble des parties prenantes qui, depuis 2014, a œuvré à bâtir un service axé sur le résultat et encore plus près des gens. Tout est désormais en place pour que le service de premiers répondants se déploie graduellement. Plus de vies seront sauvées, ce qui renforce la mission première du SSIL », mentionne Patrick Taillefer, directeur du Service de sécurité incendie de la Ville de Laval.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.