Publicité

9 juin 2021 - 10:30

Des audiences publiques virtuelles auront également lieu

Prolongation du délai pour le dépôt des mémoires sur le projet de règlement de code de l’urbanisme

Par Catherine Deveault

Laval annonce le report de la date limite de dépôt d’un mémoire dans le cadre de la consultation publique sur le projet de règlement du code de l’urbanisme (CDU). Les citoyens et les organismes auront deux semaines supplémentaires, soit jusqu’au 28 juin 2021, pour faire parvenir leurs commentaires en vue de bonifier la version finale du CDU.

Suite aux demandes des participants, le comité exécutif a décidé d'offrir plus de temps pour déposer des mémoires. La Ville espère ainsi offrir la possibilité au plus grand nombre de donner leur avis sur cet important document.

Rappelons que les citoyens et les organismes sont également invités, sur inscription, à présenter oralement leurs mémoires et leurs commentaires lors des audiences publiques virtuelles qui auront lieu dans la semaine du 14 juin 2021.

 Prochaines étapes

À la suite de la consultation publique, la Ville procédera à l’analyse des contributions citoyennes. Sur recommandation de plusieurs comités assurant la gouvernance du projet de révision des règlements d’urbanisme et en fonction des décisions subséquentes du conseil municipal, des commentaires et des avis émis dans le cadre de la consultation seront intégrés dans la version finale du règlement.

Le rapport de consultation sera diffusé au même moment. L’entrée en vigueur du CDU se fera au cours des mois qui suivront l’adoption par le conseil municipal.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.