Publicité

12 juin 2021 - 15:00

Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées

Marcher pour la bientraitance des personnes aînées

Par Catherine Deveault

Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées, les Lavalloises et les Lavallois de tout âge sont invités à marcher pour illustrer leur soutien ainsi que leur volonté de faire partie d’une société respectueuse et bientraitante.

Cette année sera différente des dernières éditions compte tenu de la situation pandémique que nous vivons actuellement, mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas continuer à lutter contre la maltraitance faite aux personnes âgées et c’est maintenant plus important que jamais de le faire. Nous le savons, cette dernière année a été signe d’isolement pour beaucoup de gens.

La symbolique de la marche évoque l'aspect collectif de la lutte pour cette cause, ainsi que l'importance de demeurer vigilants et mobilisés à l'égard de cet enjeu. 

La tradition se poursuit

La population lavalloise est invitée à participer à la quatrième édition de Laval en marche pour la bientraitance des personnes aînées, le mardi 15 juin 2021. Au programme, une marche de 2 ou 4 kilomètres, de manière individuelle ou en bulle familiale, dans leur quartier ou dans le lieu de leur choix, en guise de soutien pour la bientraitance des personnes aînées.

La journée se poursuivra avec la présentation d’une conférence virtuelle de madame Marie Beaulieu, professeure à l’École de travail social de l’Université de Sherbrooke et titulaire de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, intitulée L'âgisme et la maltraitance: un même combat! La conférence aura lieu à 13 h.

Pour s’inscrire aux événements visitez le site Web lavalensante.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.