Publicité

9 juillet 2021 - 12:00

Solidarité citoyenne pour un aménagement du territoire respectueux de l’environnement

Retour sur la consultations publiques du CRE de Laval sur l’aménagement du territoire

Par Catherine Deveault

Le 28 juin 2021 marquait la fin d’une ronde de consultations publiques menées par la Ville de Laval visant à recueillir les recommandations des citoyens sur divers projets liés à l’aménagement du territoire, dont ceux des Programmes particuliers d’urbanisme (PPU) de la gare Sainte-Rose et du centre-ville, ainsi que, plus récemment, le nouveau Code de l’urbanisme (CDU). 

Dans son mémoire intitulé Une ville bien construite, à la hauteur des écosystèmes qu’elle abrite, le CRE de Laval émet une série de recommandations sur le projet de CDU en lien avec la gestion des matières résiduelles, de la construction des bâtiments et de la protection des milieux naturels, dont plusieurs s’arriment avec celles présentées par la douzaine de regroupements citoyens listés ci-bas, qui ont également déposé un mémoire : 

● CANOPÉE – Le réseau des bois de Laval 

● Les amis des milieux naturels de Laval (AMNL) 

● Les amis du bois de l'Équerre 

● Les amis du bois de Naples 

● Les amis du boisé du Souvenir 

● Les amis du Trait-Carré 

● Le comité des citoyens de Laval-Ouest (CCLO) 

● Mobilisation bois de l’Équerre 

● Parc Sentiers des Bois 

● Sauvons le Boisé d’Auteuil 

● Vigile Mille-Île 

Parmi les recommandations soulevées par plusieurs de ces groupes, pensons notamment à l’élargissement du périmètre des boisés d’intérêt du Bois d’Auteuil et son inclusion dans le refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles, la reconnaissance comme milieux d’intérêt des milieux humides des secteurs du Bergerac, du Parc Sentiers des Bois et du Bois de Naples, la protection des milieux entourant l’Écosystème forestier exceptionnel (EFE) du Bois de l’Équerre, le développement responsable des terrains de golfs à requalifier, le resserrement des critères de conservation des ZAEP, ou encore le maintien en culture d’un maximum de lots agricoles aujourd’hui dézonés.

Le CRE demande également à ce que soient enchâssés directement dans le CDU les 16 principes du développement durable édictés dans la Loi sur le développement durable. Ainsi, dans son mémoire, le CRE de Laval invite la Ville de Laval à appliquer le principe de participation citoyenne en tenant compte des recommandations exprimées dans les mémoires déposés par les groupes citoyens. Ceux-ci sont les mieux placés pour comprendre les enjeux présents dans leurs quartiers et il est impératif que leur apport à la conversation soit considéré dans la planification territoriale.

Une grande mobilisation

Preuve de l’engouement de la population envers la protection des derniers milieux naturels qui persistent encore en milieu urbain, une avalanche de mémoires produits par des groupes citoyens d’une rivière à l’autre a déferlé sur la Ville de Laval. Le CRE espère que ce front uni pour l’environnement saura inspirer les citoyens d’ailleurs au Québec à les imiter pour planifier un aménagement durable de leur territoire. 

La lutte aux changements climatiques et à la perte de la biodiversité passe invariablement par la protection des milieux naturels. Il ne s’agit pas là d’un luxe, mais bien d’un investissement essentiel permettant de pérenniser les services écosystémiques dont nous dépendons tous et dont bénéficieront les générations futures, souligne l'Organisme. Elle représente également un avantage concurrentiel pour une ville comme la Laval qui cherche à attirer toujours davantage de concitoyens et de travailleurs à travers le prisme de la proximité à la nature, qui s’incarne par la vision stratégique Urbaine de nature de la Ville de Laval. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.