Publicité

27 juillet 2021 - 08:00 | Mis à jour : 08:52

Bars, évènements sportifs et spectacles

De nouveaux assouplissements pour le mois d'août

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé, ce lundi que des assouplissements additionnels concernant les évènements, les auditoires ainsi que les bars entreront en vigueur dès le dimanche 1er août.

Les nouveaux assouplissements s'appliqueront partout au Québec.

Ainsi, lors d'évènements durant lesquels les personnes demeurent assises à des places déterminées, incluant les évènements amateurs de sports et loisirs avec gradins ou estrades, les assemblées, les réunions, les congrès ou les cérémonies, incluant dans les lieux de culte, les nouvelles capacités d'accueil seront :

  • à l'extérieur, 500 personnes au maximum;
  • à l'intérieur, 250 personnes au maximum.

Les stades, les salles et les festivals verront également leur capacité d'accueil rehaussée :

  • à l'extérieur, 15 000 personnes seront autorisées, en suivant les directives établies pour chaque type d'évènement. Actuellement, la capacité d'accueil est de 5 000 personnes au maximum ;
  • à l'intérieur, 7 500 personnes seront autorisées. La capacité d'accueil de chacune des sections indépendantes sera également augmentée à 500 personnes. Actuellement, la capacité maximale d'accueil est de 3 500 personnes, dans des sections indépendantes de 250 personnes.

De plus, les établissements tels que les bars, les restaurants et les microbrasseries pourront servir de l'alcool jusqu'à 1 h, au lieu de minuit comme actuellement. Rappelons que les bars et les microbrasseries doivent fermer à 2 h.

Il est à noter que les mesures de distanciation demeurent obligatoires, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Le port du masque ou du couvre-visage est également requis dans les lieux publics intérieurs , notamment les déplacements.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.