Publicité

11 septembre 2021 - 18:00

Soirée de reconnaissance

Laval remercie les bénévoles et les employés d’organismes de première ligne

Par Salle des nouvelles

Afin de souligner le travail des bénévoles et des employés d’organismes sociaux et communautaires pour leur apport indispensable depuis le début de la pandémie et leur témoigner sa reconnaissance, la Ville de Laval les a conviés à un spectacle en compagnie d’Ariane Moffatt, de l’Orchestre symphonique de Laval et de l’humoriste Richardson Zéphir.

Plus de 300 invités ont assisté à l’événement qui s’est déroulé hier soir dans une ambiance des plus chaleureuses au Village Laval, un nouvel espace extérieur situé à proximité du Collège Montmorency.  

« Nous sommes reconnaissants de pouvoir compter sur le dévouement et l’implication de bénévoles et d’employés d’organismes sociaux et communautaires sans qui Laval ne serait pas la même. Plus particulièrement, au cours de la dernière année, ces organismes se sont rapidement mobilisés pour répondre aux besoins grandissants des clientèles vulnérables afin de minimiser l’impact de la pandémie sur celles-ci. Les bénévoles et les employés ont fourni un effort remarquable. C’est donc pour nous un devoir de souligner leur générosité et leur grande capacité d’adaptation et d’innovation. J’ajoute qu’ils sont une source de grande fierté pour nous et l’ensemble de la population lavalloise. »

— Stéphane Boyer, maire suppléant et vice-président du comité exécutif

Des milliers de bénévoles œuvrent quotidiennement au sein de plus de 460 organismes sur le territoire, et leur contribution est essentielle à la communauté lavalloise. Leur engagement fait une différence notable dans la vie de nombreux citoyens les plus vulnérables. Ce spectacle est la première étape d’un programme de reconnaissance des bénévoles qui sera déployé au mois de novembre 2021.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.