Publicité

4 novembre 2021 - 05:00

Avis public de notification

PROVINCE DE QUÉBEC
DISTRICT DE GATINEAU
NO.:  550-04-021986-217

 

COUR SUPÉRIEURE
         (Chambre de la Famille) 

________________________________

FRANÇOIS DESFORGES
         Partie demanderesse
C.
GENEVIÈVE DUFOUR-PRÉVOST
         Partie défenderesse
________________________________

 

AVIS PUBLIC DE NOTIFICATION
(articles 135 C.p.c.)

________________________________________________________________

Avis est donné à Geneviève Dufour-Prévost de vous présenter au greffe du Palais de justice de Gatineau situé au 17, rue Laurier, à Gatineau (secteur Hull) dans les 30 jours afin de recevoir la demande en annulation de pension alimentaire et annulation d’arrérages de pension alimentaire et demande pour mesures de sauvegarde en suspension du paiement de la pension alimentaire et des arrérages qui a été laissée à votre attention.

Vous devez répondre à cette demande dans le délai indiqué dans l’avis d’assignation qui l’accompagne, sans quoi un jugement par défaut pourrait être rendu contre vous et vous pourriez devoir payer les frais de justice.

Le présent avis est publié aux termes d’une ordonnance rendue le 1er novembre 2021 par la greffière adjointe du Palais de justice de Gatineau dans le dossier numéro 550-04-021986-217.

Il ne sera pas publié à nouveau, à moins que les circonstances ne l’exigent.

À Gatineau, le 2 novembre 2021

________________________________
Me Julie Lalonde
Avocate de la partie demanderesse

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.