Publicité

29 décembre 2021 - 10:00

Glace mince

Attention avant de s’aventurer sur la glace

Par Salle des nouvelles

Bien que les journées froides se répètent depuis plusieurs jours, il reste que s’aventurer sur un cours d’eau gelé représente des risques. Voici des consignes de sécurité pour prévenir les risques.

Environ sept Québécois meurent par année en raison de glace ayant cédé sous leur poids, que ce soit en marchant, en pêchant ou en faisant de la motoneige. Il est toutefois possible d’éviter ce genre d’incident.

Il est d’abord recommandé d’observer la couleur de la glace. Si elle est bleue ou transparente, elle est solide en temps normal.

Vient ensuite la glace blanche, souvent recouverte de neige, qui comprend une plus forte composition en air. Il faut finalement éviter la glace grise, souvent associée à un dégel.

Un lac peu profond prend moins de temps à geler, mais peut fondre plus rapidement, notamment sur les berges en raison de l’épaisseur de la glace.

Si le cours d’eau a un important débit d’eau, comme une rivière, la glace formée est moins résistante. Elle est également moins solide près des éléments comme les quais, les roches et autres objets dans l’eau, de même que l’après-midi lorsque le soleil frappe.

Si la météo a souvent varié, des couches se seront formées sur le cours d’eau. Celles-ci pourraient contenir des brisures. La pluie et l’accumulation de neige affaiblissent le couvert de glace.

Finalement, rien de mieux que de vérifier soi-même. Il est possible de percer un trou à différents endroits. Il est recommandé de ne pas s’y aventurer en dessous de 7 centimètres.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.