Publicité

1 janvier 2022 - 10:12

Texte commandité

Que faire si vous êtes licencié : les choses à faire et à ne pas faire

 

 

Être licencié est extrêmement stressant et très émotif. Quand quelque chose comme ça arrive, beaucoup de gens ont du mal à penser clairement. En conséquence, dans le cas où un événement aussi horrible se produirait, nous avons rassemblé une liste pratique de « à faire » et « à ne pas faire » pour vous. Les suivre renforcera vos positions juridiques et de négociation et vous aidera également à éviter de faire des choses qui peuvent être considérées comme regrettables. 

 

1. Ne pas inscrire tout     

Vous n'êtes pas obligé de signer et d'accepter une offre injuste. Une fois que vous avez signé une offre, il n'y a rien ou très peu qu'un avocat puisse faire pour vous : il est presque impossible de revenir en arrière sur les offres signées. En conséquence, vous devriez contacter un expert pour obtenir des conseils sur la justesse de votre offre avant de signer.   

 

2. Ne téléchargez pas d’informations confidentielles    

Il est illégal de télécharger des informations confidentielles et/ou exclusives et de les conserver. En fait, il ouvre beaucoup de portes vraiment désordre vous ne pas voulez marcher à travers. Donc, afin d'éviter de tels problèmes, ne pas :   

● Enregistrez des informations confidentielles sur une clé USB à partir de votre ordinateur portable ou de votre ordinateur de travail  

● Envoyez-vous des informations confidentielles  

● Accéder à des informations confidentielles sans autorisation après avoir été licencié  

Tout cela peut être suivi par votre ancien employeur et retenu contre vous. Ne le fais pas. 

 

3. Ne pas discuter de votre situation avec toute personne employée par votre employeur      

Peu importe à quel point vous êtes bouleversé ou à quel point vos relations avec vos collègues sont bonnes, discuter de votre situation professionnelle avec eux n'est pas une bonne idée. Que ce soit en cas de licenciement injustifié ou déguisé. Cela les met dans une position inconfortable et augmente également le risque que des informations puissent être divulguées à votre employeur. Le fait que votre employeur connaisse vos plans ou ce que vous pensez peut compromettre votre position de négociation et votre crédibilité. Par conséquent, il est préférable pour vous et vos collègues de maintenir un silence radio complet.   

 

4. Mettre ensemble tous les documents pertinents à votre situation (emploi et licenciement)    

Il est important de rassembler tous les documents d'emploi pertinents. Cela permettra à un expert d'examiner plus facilement votre situation et de vous conseiller rapidement. Nous avons une liste que vous pouvez ouvrir ou imprimer pour référence. Les documents pertinents comprennent :   

● Lettre de résiliation  

● Contrat(s) de travail et accord(s) 

● T4 et R1 des 2 dernières années 

● Plans incitatifs à court terme (STIP)/Plans de bonus, le cas échéant 

● Plans d'intéressement à long terme (LTIP), le cas échéant  

● Récapitulatif de toutes les participations encore en suspens dans le cadre des LTIP applicables 

● Toute offre en attente de votre employeur  

 

5. Contactez un expert immédiatement    

Le droit du travail est un piège à temps. En cas de licenciement, il y a une période incroyablement courte pendant laquelle vous pouvez agir avant que votre réclamation ne s'éteigne. De cette façon, le temps est comme des sables mouvants : une fois que votre réclamation a disparu, il est presque impossible de récupérer. En conséquence, vous devez contacter un expert dès que vous soupçonnez un problème ou dès qu'un incident survient. S'il n'y a pas de dossier ou si poursuivre votre dossier sera une perte de temps et d'argent, un expert qualifié peut généralement vous le dire rapidement. Si toutefois il y a un cas, un expert pourra vous aider à sauvegarder vos droits et vous aider à obtenir une meilleure indemnisation.   

 

Il est également important, si vous êtes un cadre ou un gestionnaire, de contacter une personne spécialisée dans la représentation et le conseil des cadres et gestionnaires en matière de cessation d'emploi. Le droit du travail est un domaine très spécialisé : plus une personne est expérimentée et spécialisée, meilleure est votre position de négociation. L'expérience et l'expertise signifient également qu'ils peuvent vous dire rapidement si votre cas vaudra la peine d'être poursuivi. Plus vite vous obtenez des réponses et des conseils, plus vite vous pouvez aller de l'avant. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.