Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon un sondage d'HelloSafe

Les Québécois dépenseront moins à la Saint-Valentin

durée 14h00
3 février 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Dans un sondage réalisé rendu public aujourd’hui, les données révèlent que cette année, le budget pour le 14 février est en baisse de 17 % comparé à l’an passé, et inférieur de 34 % par rapport à 2020, la dernière année de référence avant la Covid.

C’est le constat d’HelloSafe dans son analyse du budget des Québécois pour la Saint-Valentin.

L’enquête fait notamment apparaître que le budget moyen alloué par les Québécois à la Saint-Valentin cette année sera de 62 $ — soit 2 $ de moins qu’au niveau national.

Le budget moyen des ménages québécois alloué à la Saint-Valentin n’a jamais été aussi bas depuis les cinq dernières années. La pandémie et la crise économique ne favorisent pas la consommation des ménages pour ce genre d’évènement.

Alors que le budget moyen des ménages depuis 2017 a été en moyenne de 81,20 $, cette année il est de 61,70 $ — soit un recul de 17 % par rapport à l’an dernier où il s’était fixé à 74 $.

Avec les restrictions encore en vigueur au Québec, l’activité la plus prisée par les Québécois est un repas romantique à la maison, avec 43 % de répondants ayant prévu cette activité.

En revanche, avec les restaurants qui subissent toujours des contraintes liées à la Covid-19, l’affluence est moindre et cette activité est délaissée (seulement 11,50 % des sondés indiquent vouloir dîner au restaurant où commander leur repas).

En ce qui concerne les présents « physiques », près d’un quart des sondés indiquent prévoir un cadeau, 12 % offriront des fleurs et 8,30 % d’entre eux choisissent une carte de souhaits.

Cette étude est basée sur des informations issues de sources publiques et privées — issues en particulier du Conseil québécois du Commerce de Détail et de Statistique Canada. Mais aussi sur les résultats d’un sondage mené sur le site HelloSafe.ca entre le 24 janvier et le 2 février 2022 sur un échantillon de 617 Québécois. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


De plus en plus de Québécois obtiennent l'aide médicale à mourir

De plus en plus de Québécois réclament l'aide médicale à mourir, selon les données recueillies par la Commission sur les soins de fin de vie, et ils sont du même coup plus nombreux à l'obtenir. Au cours de la dernière année, 5 % des Québécois qui sont décédés ont eu recours à l'aide médicale à mourir, révèle le rapport annuel 2021-2022 de la ...

durée Hier 9h00

La dépendance aux réseaux sociaux serait plus grande chez les jeunes défavorisés

Les adolescents issus de milieux défavorisés sont plus susceptibles de présenter des comportements associés à une dépendance envers des réseaux sociaux comme Facebook et Instagram, révèle une étude internationale à laquelle a participé un chercheur montréalais. Les adolescents pouvaient par exemple évoquer un sentiment de malaise en l’absence des ...

7 décembre 2022

Le service d'Hydro-Québec de moins en moins fiable

Les pannes d’électricité se multiplient et durent de plus en plus longtemps, déplore la vérificatrice générale du Québec, en concluant que la fiabilité du service offert par Hydro−Québec à la population laisse à désirer, au moment même où la demande ne cesse de croître. Au Québec, durant la dernière décennie, le nombre de pannes de courant est ...