Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Campagne Grande récolte du 1er au 20 avril

Soyez généreux pour les enfants de 0 à 5 ans

durée 07h00
3 avril 2022
Stéphane Tremblay
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Stéphane Tremblay, Journaliste

Cette année, plus que jamais, la population est invitée à un élan de générosité pour permettre aux organismes, comme Moisson Laval, de pouvoir continuer à nourrir des enfants de 0 à 5 ans dans le besoin, dont le nombre ne cesse d’augmenter.

C’est que les grands donateurs ne pourront pas cette année être aussi généreux en raison de la conjoncture économique. Ces fidèles partenaires de campagne fournissaient des denrées pour les tout-petits, mais cette année ce sera plus difficile, signe que les temps sont durs pour tout le monde.  

Outre Moisson Laval, les moissons de Montréal, de la Rive-Sud et d’Estrie tendent la main  au public et souhaitent recueillir, durant leur campagne annuelle de la Grande récolte pour les enfants, des dons en argent et en denrées jusqu’au 20 avril. Le but étant de venir en aide aux organismes qui apportent de l’aide alimentaire aux futures mères et aux familles avec de jeunes enfants.

« Continuer d’alimenter les organismes en ces temps difficiles est un défi» , indique-t-on dans un communiqué de Moisson Laval.

Surtout que de nouvelles mamans et enfants s’ajoutent à la liste, sans doute parce que le coût du panier d’épicerie explose dans un contexte inflationniste et que les problèmes d’approvisionnement se multiplient dans le réseau bioalimentaire. 

« Depuis le début de la pandémie, des familles qui n’avaient jamais été touchées par l’insécurité alimentaire par le passé ont dû avoir recours à des services alimentaires d’urgence. Avec la hausse du prix des aliments, nous voyons chez Moisson Laval, une augmentation de nos demandes d’aide alimentaire, qui touche autant les adultes que les jeunes enfants. Nous espérons que la communauté lavalloise sera au rendez-vous lors de cette campagne »,  affirme Jean Gagnon, directeur général du Centre de bénévolat et Moisson Laval.  

Sous le thème « Nourrissons leur avenir », La campagne promotionnelle s’échelonnera sur 3 semaines avec de jeunes enfants mis en scène en images photo et vidéo dans l’action, pendant les repas. La promotion sur le Web aura une grande place, notamment via une stratégie de publications sur les médias sociaux. Plusieurs influenceurs sont également invités à partager des trucs infaillibles pour les tout-petits à l’heure des repas pendant la campagne. 

Jusqu’au 20 avril, les personnes souhaitant faire un don à la campagne Grande récolte peuvent procéder via le site Internet www.granderecolte.com. Donnez et nourrissez l’avenir des enfants.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Retour en images sur la cérémonie hommage aux policiers décédés en fonction

L’émotion était palpable ce dimanche en après-midi à Ottawa sur la colline parlementaire. Près de 4 500 policiers provenant des quatre coins du Canada, et de la région du Suroît, se sont réunis pour rendre hommage aux agents décédés dans l’exercice de leur fonction plus tôt cette année. Parmi les intervenants qui ont pris part à cette cérémonie ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...