Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ville de Laval

Laval annonce un nouveau règlement en matière de sécurité et de prévention incendie

durée 14h30
4 mai 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Mickael Couillerot, Journaliste

La Ville de Laval annonce l’entrée en vigueur d’un nouveau règlement en matière de sécurité et de prévention incendie qui encadre la vente de pièces pyrotechniques sur son territoire.

Selon la nouvelle réglementation adoptée lors du conseil municipal du 3 mai, il sera désormais obligatoire pour les consommateurs de présenter un permis au commerçant lors de l’achat de feux d’artifice. Cette nouvelle mesure vise à mieux encadrer l’activité, tout en permettant d’assurer la sécurité des citoyens de même que leur quiétude.

« Chaque année, des centaines de citoyennes et de citoyens se plaignent des feux d’artifice. Même si leur détonation était déjà interdite sans l’autorisation du Service de sécurité incendie, nous savions que nous devions réglementer davantage afin de répondre aux préoccupations des familles lavalloises. Il est vrai que les feux d’artifice non encadrés peuvent être un irritant majeur et troubler la quiétude de nos quartiers. En outre, cela contribuera à rendre notre ville plus sécuritaire puisque les pièces ne devront être achetées que par des consommateurs possédant un permis approprié. », commente Sandra Desmeules, membre du comité exécutif, conseillère municipale de Concorde–Bois-de-Boulogne et responsable des dossiers de sécurité publique. 

Le nouveau règlement L-12919 oblige désormais le consommateur à présenter un permis au commerçant lors de l’achat de pièces pyrotechniques. Ainsi, le vendeur doit refuser de fournir une pièce pyrotechnique à l’acheteur qui omet de présenter le permis original ainsi qu’une preuve d’identité.

Rappelons qu’il était déjà interdit pour les citoyens d’utiliser des pièces pyrotechniques sans une autorisation du Service de sécurité incendie de Laval, selon le règlement L-12137, ou d’en avoir en leur possession dans un parc et sur une berge sans permis, selon le règlement L-4510. Toute personne physique ou morale qui enfreint l’un de ces 3 règlements sera passible d’une amende de 400 $ à 1 000 $.

Mentionnons, en terminant, que lors des deux derniers étés, plus de 850 appels ont été placés au 911 en raison de détonations de feux d’artifice, ce qui a nécessité des interventions de policiers et de pompiers sur le territoire.

La Ville tient à souligner que l’utilisation de feux d’artifice demeure risquée, car elle peut entraîner des blessures graves tant pour les individus qui les allument que pour ceux qui les regardent, en plus d’augmenter les risques d’incendie pour les propriétés avoisinantes. Elle invite donc à la prudence.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 avril 2024

Héma-Québec met en valeur ses bénévoles pour la Semaine de l'action bénévole

À l'occasion de la Semaine de l'action bénévole qui s'amorce dimanche, Héma-Québec souhaite mettre de l'avant la contribution des milliers de bénévoles qui participent à la collecte de produits sanguins dans la province.  Parmi eux figure Nicolas Bergeron, 24 ans, qui s'implique dans l'organisme depuis maintenant six ans. Il a effectué son ...

15 avril 2024

Peu de recherches s'attardent au logement étudiant au Québec, selon un rapport

Même si les étudiants font partie des personnes les plus touchées par la crise du logement, peu de recherches s'attardent au portrait du logement étudiant au Québec, soutient un rapport de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS),  produit avec la Chaire-réseau de recherche sur la jeunesse du Québec.  Dans le rapport «Défis en ...

15 avril 2024

Les surdoses en hausse chez les adultes dans la vingtaine et la trentaine au Canada

Le quart des décès survenus chez les adultes dans la vingtaine et la trentaine au Canada en 2021 ont été causés par des opioïdes, selon une nouvelle étude publiée lundi dans le Journal de l'Association médicale canadienne. Selon des chercheurs de l’Université de Toronto, le nombre de décès attribuables aux opioïdes a plus que doublé en deux ans ...