Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

1re année de la Trame verte et bleue lavalloise

Pas moins de 12 milieux naturels à travers le territoire constituent la Trame verte et bleue lavalloise

durée 09h30
10 juin 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Mickael Couillerot, Journaliste

Guidée par ses ambitions de conservation, de mise en valeur et de connexion des habitats naturels et des paysages, la Ville de Laval, avec le soutien de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), a acquis depuis 2021 pas moins de 12 milieux naturels à travers le territoire constituant la Trame verte et bleue lavalloise (TVBL).

Ces acquisitions stratégiques de cette première année ont permis de constituer l’armature d’ensemble de la TVBL, ce qui représente un investissement total de près de 17 M$ et une superficie de 45 hectares.

En plus de l’acquisition de ces milieux d’intérêt, la première année a été marquée par l’inscription de la TVBL au sein même des outils réglementaires, permettant ainsi à la Ville d’assurer la pérennité de grands noyaux de conservation, qu’il s’agisse de bois, d’îles ou de milieux humides.

Une opération de communication a aussi été menée pour sensibiliser la population à ce projet et pour l’encourager à y prendre part. À terme, la TVBL fera des rives, des bois, des corridors écologiques et des espaces verts de Laval, un réseau continu de verdure et d’eau dédié à l’épanouissement de la vie animale et végétale.

« Après un an, nous pouvons dire hors de tout doute que la Trame verte et bleue est déjà un franc succès. Sa mise en place a permis d’accélérer la protection de nos précieux milieux naturels, conservés maintenant et pour les générations futures, humaines et non humaines. De plus, la Trame verte et bleue nous permet d’avoir une vision d’ensemble à l’échelle du Grand Montréal, ce qui est essentiel puisque les enjeux liés à la perte de biodiversité et aux changements climatiques ne s’arrêtent pas aux frontières municipales et sont intimement interreliés. Fort de ce succès, je suis enthousiaste à l’idée que ce n’est que le début ! », commente Alexandre Warnet, membre associé du comité exécutif responsable de l’environnement, de la transition écologique et de l’urgence climatique et conseiller municipal de Laval-des-Rapides.

Une carte des acquisitions est disponible en ligne.

D’autres jalons à venir

Le projet continuera de se déployer jusqu’en 2025, et au-delà, avec la mise en marche des jalons 2 et 3 correspondant respectivement à l’aménagement de la TVBL et au développement de son offre culturelle et récréotouristique.

Ainsi, dès cette année, la Ville entamera ou planifiera l’aménagement des noyaux de conservation du bois de la Source, du bois de l’Équerre, de l’espace boisé du Trait-Carré, du bois Armand-Frappier, du bois du Souvenir, de la berge Armand-Frappier et de la berge du Commodore.

Par la suite, dans le cadre du troisième jalon du projet, la Ville entamera l’aménagement des berges aux Quatre-Vents, des Goélands et des Baigneurs ainsi que le développement du projet ERRE Mobilité (proposé par Éco-Nature, en collaboration avec les villes riveraines) sur la rivière des Mille Îles.

À propos de la Trame verte et bleue lavalloise

La TVBL occupe une place déterminante dans le schéma d’aménagement et de développement révisé de la Ville. Elle vise à conserver les habitats naturels et à les connecter au moyen de corridors verts et bleus pour que les espèces animales et végétales s’y dispersent et s’y émancipent à long terme.

Parmi les objectifs auxquels contribue le projet, notons la protection de 14 % du territoire en milieux naturels, l’augmentation de l’indice de canopée à 27 % du territoire et l’accès à un milieu naturel ou un parc pour l’ensemble des citoyens à moins de 800 mètres de leur domicile. 

Pour en savoir plus sur les objectifs et les actions réalisées dans le cadre de la Trame verte et bleue lavalloise.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Travailleurs de l'ombre et métier méconnu du public, les technologistes médicaux sont essentiels pour traiter les patients. Toutefois, une «pénurie critique» de technologistes sévit présentement au Québec, ce qui engendre des retards dans le réseau de la santé.  Les analyses effectuées par les technologistes médicaux permettent au médecin de ...

durée Hier 9h00

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...