Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Statistique Canada

Canada: hausse de l'insécurité alimentaire, même au-dessus du seuil de pauvreté

durée 12h00
14 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les plus récentes données de Statistique Canada démontrent que la proportion de familles canadiennes en situation d'insécurité alimentaire a augmenté entre 2021 et l’an dernier, de 16 % à 18 %, même si environ 80 % de ces familles avaient des revenus supérieurs au seuil de la pauvreté. 

L’agence fédérale explique que le revenu ne peut à lui seul expliquer l'insécurité alimentaire. Celle-ci découle plutôt de l'interaction entre divers facteurs, tels que la stabilité du revenu, les actifs et l'endettement, l'accès à du soutien provenant de la famille ou de la communauté, et le coût de la vie.

L’année dernière, parmi les personnes les plus exposées au risque d'insécurité alimentaire figuraient les mères célibataires, les familles autochtones et les familles noires. 

En 2022, 48 % des mères célibataires qui vivaient sous le seuil de la pauvreté et 40 % de celles qui se situaient au-dessus de ce seuil vivaient de l'insécurité alimentaire. Les plus exposées étaient celles qui présentaient d'autres facteurs de risque interreliés, comme le fait de ne pas avoir de diplôme d'études secondaires, d'être au chômage et de vivre dans un logement locatif.

Le taux d'insécurité alimentaire des familles autochtones qui vivaient au-dessus du seuil de la pauvreté a été mesuré à 31 %.

De plus, les familles racisées vivant au-dessus du seuil de la pauvreté étaient plus susceptibles de déclarer vivre en situation d'insécurité alimentaire que leurs homologues non racisées et non autochtones. 

L'Enquête canadienne sur le revenu de Statistique Canada a observé que l'insécurité alimentaire touchait tous les groupes d'âge, mais que les personnes âgées étaient les moins susceptibles d'en faire l'expérience.

En 2022, le taux d'insécurité alimentaire chez les aînés qui vivaient en dessous du seuil de la pauvreté se chiffrait à 21 %, ce qui était inférieur au taux moyen enregistré chez l'ensemble des familles vivant sous le seuil de la pauvreté, de 35 %. Le taux chez les personnes âgées qui vivaient au-dessus du seuil de la pauvreté était de 9 %.

Statistique Canada avance l’hypothèse que la vulnérabilité moindre des personnes âgées repose sur leur meilleure santé financière en général. 

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Travailleurs de l'ombre et métier méconnu du public, les technologistes médicaux sont essentiels pour traiter les patients. Toutefois, une «pénurie critique» de technologistes sévit présentement au Québec, ce qui engendre des retards dans le réseau de la santé.  Les analyses effectuées par les technologistes médicaux permettent au médecin de ...

durée Hier 9h00

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...