X
Rechercher
Publicité

Laurie St-Georges, Kiana Dufour et Ève Rajotte

Trois athlètes récompensées dans le cadre du Mérite sportif lavallois

durée 08h00
8 décembre 2021
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Salle des nouvelles

Trois athlètes lavalloises ont été honorées à l’occasion de la 63e soirée du Mérite sportif lavallois, qui s’est déroulée le 2 décembre dernier à la Maison des Jeux du Québec.

Nicholas Borne, conseiller municipal de Laval-les-Îles, a accueilli la gagnante de la bourse Alexandre-Despatie, Laurie St-Georges, ainsi que les lauréates du prix Pierre-Marchand, Kiana Dufour et Ève Rajotte, afin de souligner leurs efforts, leur persévérance et leurs inspirants parcours. 

En raison de la pandémie de la COVID-19 et de l’annulation de plusieurs compétitions sportives lors des deux dernières années, la formule du 63e Mérite sportif lavallois a été revue. Le comité organisateur a ainsi opté pour une réception durant laquelle des distinctions ont été remises à des athlètes lavalloises qui se sont illustrées au cours des derniers mois.

« Malgré la pandémie, il était primordial pour la Ville de souligner les accomplissements sportifs de nos athlètes lavallois depuis la reprise sportive. Laurie, Kiana et Ève se sont démarquées cette année par leurs performances sportives et leur persévérance remarquable. Elles représentent des modèles pour les jeunes Lavallois, tant au niveau sportif que personnel, et nous sommes très fiers de les honorer à l’occasion du Mérite sportif lavallois », de souligner Nicholas Borne, conseiller municipal de Laval-les-Îles et membre du comité exécutif rattaché à la DGA - Services de proximité

Bourse Alexandre-Despatie
La joueuse de curling Laurie St-Georges s’est vu remettre la bourse Alexandre-Despatie. D’un montant de 2 500 $, cette bourse récompense un athlète de catégorie élite ou relève ayant performé sur la scène nationale ou internationale, et qui bénéficie des services du programme Excellence Sport Laval.

La capitaine de curling a mené son équipe au 7e rang du Championnat canadien féminin Scotties à Calgary en février 2021, en plus d’y remporter le prix de l’esprit sportif Marj Mitchell Sportsmanship Award après avoir livré la meilleure performance québécoise depuis plusieurs années. Laurie a également représenté le Québec en duo avec son copain au Championnat canadien double mixte où ils ont cumulé une fiche de 4 victoires et 2 défaites.

Prix Pierre-Marchand
Le comité organisateur a décidé de remettre deux prix Pierre-Marchand pour cette édition spéciale du Mérite sportif lavallois. Ce prix récompense une personne ou une organisation s’étant distinguée par sa persistance à pratiquer sa discipline malgré les épreuves de la vie.

C’est en 2020 à l’âge de 15 ans que la joueuse de soccer Kiana Dufour a découvert qu’elle était atteinte d'une dysplasie de la hanche, une malformation congénitale. La jeune fille a subi deux opérations orthopédiques en février et en mai 2021 durant lesquelles les os de son bassin ont été sciés puis replacés. Quatre mois après sa seconde intervention, Kiana suivait des séances de physiothérapie à la suite desquelles elle a recommencé à marcher, à sauter et à courir. La rapidité de sa réadaptation a surpris son chirurgien, qui l’a encouragée à reprendre l’entraînement léger avec son équipe en novembre 2021. Sa persévérance, sa détermination et sa force de caractère serviront certainement à inspirer ses coéquipières et les athlètes qui vivent des situations similaires.

La patineuse artistique Ève Rajotte a pour sa part appris en 2019 qu’elle était atteinte de la maladie de Leber (LHON), qui se manifeste par une baisse brutale de la vision centrale. Considérée aveugle sur le plan légal en janvier 2020, elle ne pouvait compter les doigts de sa main que lorsqu’ils étaient à un pouce de son visage. La Lavalloise a poursuivi la pratique de son sport en adaptant ses entraînements. Elle a également changé son alimentation et assisté à des séances de réadaptation à l’Institut Nazareth et Louis-Braille dans l’espoir d’améliorer sa vue. C’est lors d’une visite chez l’ophtalmologiste au printemps 2021 que la patineuse a constaté que ses efforts avaient porté fruit : elle avait retrouvé une vision partielle et arrivait désormais à lire les lettres lors de l’examen. Un miracle pour la jeune fille et son entourage. Malgré les défis des deux dernières années, Ève a toujours choisi de persévérer plutôt que d’abandonner et est aujourd’hui un modèle pour ceux qui la côtoient.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Gabriella Page a raté sa place dans le tableau des 64 à son tout dernier match

Vendredi, au Grand prix d’épée de Padoue, en Italie, Gabriella Page a raté sa place dans le tableau des 64 à son tout dernier match. Forte d’une belle fiche de 4-1 en poules, l’escrimeuse de 27 ans a eu un laissez-passer au premier tour du tableau préliminaire des 128. Ensuite, contre l’Ukrainienne Olena Voronina, la Blainvilloise a baissé ...

Une volière abritant plus de 1 000 papillons en liberté s’installera au Centropolis à Laval pour la saison estivale

L’activité familiale la plus magique au Québec, BFLY, s’envole vers les villes de Québec et Laval pour y déposer, pendant tout l’été, une volière abritant plus de 1 000 papillons en liberté issus d’une cinquantaine d’espèces.  Dès le 24 juin au Centropolis et dès le 1er juillet aux Galeries de la Capitale, petits et grands pourront s’émerveiller ...

Une médaille d’or familiale pour entamer la compétition des Championnats canadiens ouverts

Le duo mère-fille composé de Danielle Ferland et Aiko Lachaine a brillé jeudi, en lever de rideau des Championnats canadiens ouverts présentés au Complexe sportif Claude-Robillard de Montréal. Fortes d’une excellente performance, les triples championnes en titre du Ju No Kata (senior) sont de nouveau parvenues à monter sur la plus haute marche ...