X
Rechercher
Publicité

Après deux années de pandémie

Le camp Kéno rouvre ses portes au campeurs le 26 juin

durée 10h00
23 février 2022

Après deux années de fermeture à cause de la pandémie, le camp Kéno rouvrira ses installations cet été pour le plus grand plaisir des campeurs, car plusieurs installations et pistes ont été restaurées.

Le camp, avec ses partenaires et de l’aide gouvernementale, a investi quelque 415 000 $ pour rénover la cafétéria, mettre à niveaux certains bâtiments, retaper la piste d’hébertisme et quelques sentiers, en plus de l’achat de nouveaux équipements, notamment des embarcations pour les plus jeunes.

« Nous accueillons habituellement près de 1500 jeunes par année dans divers séjours », souligne Réjean Roy, directeur général du camp. « Pour 2022, nous vivrons un été proche de la normale à cause de la vaccination et de l’allègement des mesures sanitaires. Nous sommes sûrs d’ouvrir le camp avec des expériences intéressantes pour tous les groupes d’âge ».

Situé aux limites de Portneuf, dans le parc régional de la MRC de Portneuf, et près de la Mauricie, le camp Kéno accueille les jeunes de partout au Québec, de la Mauricie, du Lac-Saint-Jean, de la Beauce, de la grande région de Québec, même de l’Ontario.

Inscription en cours

Depuis janvier le processus d’inscription est enclenché. Les divers séjours comptent environ 300 campeurs à la fois. On note des séjours plus courts, de trois jours, pour les jeunes de 4 à 7 ans avec des activités à leur mesure. Il y a même un programme spécialisé avec Arthur l’Aventurier où le jeune vivra une expérience avec son adulte préféré, père ou mère, grand-père ou grand-mère. « C’est unique au Québec », souligne M. Roy.

D’autres séjours, un peu plus long pour les préadolescents, comprend des sorties en canot-camping sur la rivière Sainte-Anne ou la rivière Batiscan.

Pour les plus vieux, 18 à 20 ans, pour des expéditions de canot-camping plus longues, avec des défis plus relevés comme la descente en rivière vers le lac Saint-Jean ou encore l’aventure sur la rivière Moisie.

Contact avec la nature

« Ce qui est plaisant, ce sera le retour en nature, le contact avec de nouveaux amis, les défis à relever ensemble et l’apprentissage de l’autonomie. Les jeunes s’amuseront et apprendront à résoudre leurs conflits, tout cela les fait grandir », expose M. Roy.

Le camp Kéno est un organisme à but non lucratif qui croit au potentiel de la jeunesse depuis plus de 55 ans. Il a été créé en 1966 par le père mariste Paul Bélanger. Les activités du camp se dérouleront du 26 juin au 19 août.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Gabriella Page a raté sa place dans le tableau des 64 à son tout dernier match

Vendredi, au Grand prix d’épée de Padoue, en Italie, Gabriella Page a raté sa place dans le tableau des 64 à son tout dernier match. Forte d’une belle fiche de 4-1 en poules, l’escrimeuse de 27 ans a eu un laissez-passer au premier tour du tableau préliminaire des 128. Ensuite, contre l’Ukrainienne Olena Voronina, la Blainvilloise a baissé ...

Une volière abritant plus de 1 000 papillons en liberté s’installera au Centropolis à Laval pour la saison estivale

L’activité familiale la plus magique au Québec, BFLY, s’envole vers les villes de Québec et Laval pour y déposer, pendant tout l’été, une volière abritant plus de 1 000 papillons en liberté issus d’une cinquantaine d’espèces.  Dès le 24 juin au Centropolis et dès le 1er juillet aux Galeries de la Capitale, petits et grands pourront s’émerveiller ...

Une médaille d’or familiale pour entamer la compétition des Championnats canadiens ouverts

Le duo mère-fille composé de Danielle Ferland et Aiko Lachaine a brillé jeudi, en lever de rideau des Championnats canadiens ouverts présentés au Complexe sportif Claude-Robillard de Montréal. Fortes d’une excellente performance, les triples championnes en titre du Ju No Kata (senior) sont de nouveau parvenues à monter sur la plus haute marche ...