X
Rechercher
Publicité

Cyclisme sur route – Paris-Nice

Hugo Houle ne ralentit pas

durée 18h00
11 mars 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Hugo Houle a démontré qu’il ne se laissera pas abattre par l’absence de ses coéquipiers à Paris-Nice. Vendredi, lors de la sixième étape disputée sur les routes montagneuses entre Courthézon et Aubagne, le cycliste de la formation Israel - Premier Tech a terminé au 34e rang, au sein du peloton de tête.

« Ç’a bien été en général. C’est une journée difficile pour le corps avec les montagnes et le vent de face à environ 30 km/h. En étant seul, ça me rend la tâche plus difficile pour essayer de me cacher du vent, mais certaines équipes ont été gentilles avec moi. Je voulais rester devant et rester avec les gros noms. J’étais bien placé dans le final, je voulais finir dans le peloton, l’objectif est réussi. », explique Houle en entrevue avec Sportcom.

Tous les coéquipiers de Houle sont tombés au combat au cours des derniers jours en raison de blessures ou d’infections. Le Québécois avait brillé la veille en terminant au 25e rang, et il ne sembe pas vouloir ralentir d’ici la fin de la compétition prévue dimanche.

La sixième étape a été remportée au sprint par Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies). Le Français s’est effondré en larmes après un effort 5 h 33 min 6 s.

Burgaudeau s’est détaché du Danois Mads Pedersen (Trek - Segafredo) et du Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma) tout juste avant le fil d’arrivée pour l’emporter.

Aucun changement à signaler au sommet du classement général provisoire. Le meneur, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), a lui aussi terminé parmi le peloton de tête vendredi, tout comme ses poursuivants Simon Yates (BikeExchange - Jayco) et Pierre Latour (TotalEnergies). Le Britannique est à 39 secondes de Roglic, tandis que le Français affiche un retard de 41 secondes.

Hugo Houle conserve quant à lui le 11e rang à l’aube de la septième et avant-dernière étape de Paris-Nice qui se tiendra en montagne, samedi, entre Nice et le Col de Turini. Le cycliste de Sainte-Perpétue fera tout en son possible pour maintenir son classement.

« Ça risque d’être encore une journée difficile demain (samedi) avec la montée du mythique Col de Turini. Ce serait un résultat exceptionnel si je réussis à maintenir mon classement ou même à grimper dans le top-10. Il y a des excellents grimpeurs qui seront dangereux dans les prochains jours, mais je vais donner mon 110% », conclut-il.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Gabriella Page a raté sa place dans le tableau des 64 à son tout dernier match

Vendredi, au Grand prix d’épée de Padoue, en Italie, Gabriella Page a raté sa place dans le tableau des 64 à son tout dernier match. Forte d’une belle fiche de 4-1 en poules, l’escrimeuse de 27 ans a eu un laissez-passer au premier tour du tableau préliminaire des 128. Ensuite, contre l’Ukrainienne Olena Voronina, la Blainvilloise a baissé ...

Une volière abritant plus de 1 000 papillons en liberté s’installera au Centropolis à Laval pour la saison estivale

L’activité familiale la plus magique au Québec, BFLY, s’envole vers les villes de Québec et Laval pour y déposer, pendant tout l’été, une volière abritant plus de 1 000 papillons en liberté issus d’une cinquantaine d’espèces.  Dès le 24 juin au Centropolis et dès le 1er juillet aux Galeries de la Capitale, petits et grands pourront s’émerveiller ...

Une médaille d’or familiale pour entamer la compétition des Championnats canadiens ouverts

Le duo mère-fille composé de Danielle Ferland et Aiko Lachaine a brillé jeudi, en lever de rideau des Championnats canadiens ouverts présentés au Complexe sportif Claude-Robillard de Montréal. Fortes d’une excellente performance, les triples championnes en titre du Ju No Kata (senior) sont de nouveau parvenues à monter sur la plus haute marche ...