Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Championnats panaméricains et océaniens juniors de Lima

John Jr. Messé A Bessong n’avait pas dit son dernier mot

durée 18h00
11 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Moins de 24 heures après s’être incliné en finale chez les cadets, John Jr. Messé A Bessong (+100 kg) était de retour sur les tatamis péruviens avec l’intention de monter sur la plus haute marche du podium, cette fois dans le cadre des Championnats panaméricains et océaniens juniors de Lima. Le Canadien n’a pas failli à la tâche, complétant sa journée avec trois victoires et l’or au cou.

John Jr. Messé A Bessong n’a laissé aucun doute sur ses ambitions, dimanche. Il a vaincu coup sur coup le Chilien Jose Ignacio Jara et le Colombien Elmer Orejuela par ippon pour obtenir sa place en finale. Il a alors bouclé un tournoi parfait en s’imposant par waza Ari face à l’Américain Christian Konoval.

« Je n’étais pas nécessairement au sommet de ma forme cette semaine, mais je me sentais vraiment mieux aujourd’hui (dimanche). J’ai fait les ajustements nécessaires après ma défaite d’hier et ç’a rapporté. J’étais beaucoup plus rapide et je voulais absolument gagner », a commenté le nouveau champion après la compétition.

Nikola Petrovic (-100 kg) et Lasha Tsatsalashvili (-73 kg) ont eux aussi atteint la grande finale de leur catégorie respective, sans toutefois être en mesure de ressortir avec la médaille espérée.

Petrovic a vu ses espoirs d’être sacré champion s’envoler à l’issue d’un duel de tous les instants qui s’est soldé par ippon contre le Brésilien Kayo Santos. Le Britanno-Colombien, qui avait préalablement gagné ses deux combats, a ainsi mis la main sur l’argent.

Le scénario s’est avéré similaire pour Lasha Tsatsashvili. Celui qui avait remporté les honneurs chez les cadets la veille a gagné ses trois premiers duels par ippon, mais n’a pu compléter le balayage. L’Ontarien a dû s’avouer vaincu contre le Brésilien Gabriel Falcao en grande finale.

« Nikola et Lasha ont connu une très bonne journée ! Ils ont disputé des combats très serrés contre de bons adversaires et ils ont vraiment démontré tout leur potentiel. C’est une bonne expérience pour la suite et ils ont certainement un brillant avenir devant eux », a analysé l’entraîneur Sasha Mehmedovic au sujet de ses protégés.

Également en action chez les moins de 73 kg, Munkhjin Batdorj a été défait en demi-finale par ce même Falcao. Le Québécois a cependant conclu sa journée en beauté en s’imposant contre l’Argentin Matteo Etchechury pour grimper sur la troisième marche du podium.

Journée de bronze pour Popovic, Keays et Simard 

David Popovic (-81 kg), Janessa Keays (+78 kg) et Justine Simard (-70 kg) ont ajouté des médailles de bronze à la récolte canadienne en remportant leur tout dernier combat du jour à Lima.

Défait en quarts de finale contre le Brésilien Kauan Santos, sacré champion de la division quelques heures plus tard, Popovic n’a pas baissé les bras et s’est frayé un chemin jusqu’à la troisième marche du podium. Le Québécois a concrétisé le tout en battant le Panaméen Jose Albis Castro Matos, pénalisé à trois reprises dans ce duel.

Janessa Keays, de la Saskatchewan, a elle aussi terminé sa compétition en force, l’emportant par ippon contre la Péruvienne Idania Ambulay. À son seul autre affrontement du tournoi, l’athlète canadienne avait perdu contre l’éventuelle médaillée d’or Luana Oliveira, du Brésil.

Pour sa part, Justine Simard a été décorée de bronze grâce à une victoire acquise contre sa coéquipière Laurence Biron. Il s’agissait d’un troisième gain de suite pour Simard qui n’a été vaincue qu’à sa première sortie de la journée.

Biron a donc fini cinquième au classement de la division. Ses compatriotes Raphael Gaanan (-60 kg) et Callie Render (-63 kg) ont eux aussi terminé au pied du podium après des revers crève-cœurs dans des finales de bronze.

Gaanan, de la Colombie-Britannique, a perdu contre le Panaméen Eriberto De Aza, alors que Render s’est inclinée contre l’Américaine Emily Daniela Jaspe.

Aussi en action dimanche, l’Albertaine Aliya Koliaska a remporté un seul de ses trois combats et elle a fini en septième place chez les moins de 57 kg. Seule autre Canadienne en lice lors de cette compétition, la Britanno-Colombienne Ekaterina Danilkov (-48 kg) a été éliminée après une défaite d’entrée de jeu.

En vertu de sa récolte de sept médailles, la délégation de l’unifolié a terminé au deuxième rang du classement des nations derrière le Brésil et ses 16 podiums. De quoi rendre fier Sasha Mehmedovic.

« C’était une très bonne journée et nous sommes contents des performances. Nos jeunes athlètes sont venus pour compétitionner et ils ont démontré de très belles choses. C’est une expérience très positive pour eux et ils vont beaucoup apprendre de leur passage au Pérou. », a-t-il conclu.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


31 août 2022

Une équipe de hockey professionnel féminin, la Force, voit le jour

Le Québec en entier aura une Force féminine sur la glace cet hiver. La Premier Hockey Federation (PHF) a dévoilé, mardi, à Montréal, le nom, le logo et le chandail de la nouvelle équipe féminine professionnelle de hockey, la Force, qui sera basée à Montréal, mais dont les matchs seront joués dans de nombreuses villes de la province. Pour sa ...

9 août 2022

Le Canada accueillera le Championnat mondial de hockey féminin en 2023

Le Canada sera l'hôte du Championnat mondial de hockey féminin en 2023. La Fédération internationale de hockey sur glace a accordé la présentation du tournoi l'an prochain au Canada et l'édition 2024 aux États-Unis. Les dates et les villes hôtesses n'ont pas été dévoilées. Le Mondial 2022 — le premier présenté lors d'une année olympique — ...

27 juillet 2022

Hockey Canada a payé 7,6 millions $ en règlements à l’amiable

Brian Cairo, dirigeant principal des finances de Hockey Canada, a révélé que neuf règlements ont été conclus depuis 1989, pour un montant total de 7,6 millions $ pigé dans le fonds national d’équité. De ce montant, 6,8 millions $ sont liés à l’affaire Graham James. Ce dernier a plaidé coupable en 1997 et en 2011 à différentes accusations ...