Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Complexe sportif Claude-Robillard de Montréal

Une médaille d’or familiale pour entamer la compétition des Championnats canadiens ouverts

durée 13h30
20 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Le duo mère-fille composé de Danielle Ferland et Aiko Lachaine a brillé jeudi, en lever de rideau des Championnats canadiens ouverts présentés au Complexe sportif Claude-Robillard de Montréal.

Fortes d’une excellente performance, les triples championnes en titre du Ju No Kata (senior) sont de nouveau parvenues à monter sur la plus haute marche du podium.

Danielle Ferland et Aiko Lachaine avaient bien hâte de démontrer leur savoir-faire en sol québécois et, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles n’ont pas raté l’occasion d’en mettre plein la vue. Les deux athlètes du club Kyo shido kan, situé à Laval, ont offert une prestation à la hauteur de leurs attentes, concluant la compétition avec un total de 407,5 points.

« Ça fait longtemps que nous n’avions pas fait de compétition au Québec et ça s’est super bien passé ! Nous avons même fait une de nos meilleures performances ensemble et nous sommes très fières de nous. », a lancé Aiko Lachaine après la première journée d’activités des Championnats canadiens ouverts.

Aux dires de sa mère, cette performance est le résultat des nombreuses heures passées à l’entraînement au cours des derniers mois. « Nous avons changé notre perception du Kata dans la dernière année et cela nous a permis de corriger beaucoup de choses. On veut élever notre standard davantage et c’est que nous avons réussi à faire aujourd’hui. », a expliqué celle qui s’adonne à la discipline depuis plus de 30 ans.

Le travail est toutefois loin d’être terminé pour la vétérane et sa progéniture, qui voudront ajouter une nouvelle médaille à leur palmarès après quatre sacres canadiens et quatre autres panaméricains. Fortes de leur victoire, elles seront des Championnats du monde Kata prévus en Pologne, en septembre prochain, où elles voudront atteindre la finale après avoir récolté une neuvième place dans leur groupe en 2021.

« Ça fait cinq ans que nous sommes ensemble et nous souhaitons faire une finale aux mondiaux avant de nous retirer. Chaque année, ma mère pense à la retraite, mais on reste motivées pour ça, alors on a hâte de voir en septembre. », a conclu Aiko Lachaine avec enthousiasme.

Notons que huit autres duos du Québec ont aussi remporté une médaille dans les différentes catégories Kata présentées jeudi matin :

  • Juliette Mireault et Simon Hanson-Gauthier (Tora Kaï, Longueuil)
  • Médaillés d’argent en Ju No Kata (senior)
  • Rémi Robbe et Martin Chénier (club de judo Hakudokan, Montréal)
  • Médaillés de bronze en Katame No Kata (senior)
  • Rémi Robbe et Jean-Pierre Flayeux (club de judo Hakudokan, Montréal)
  • Médaillés d’or en Kime No Kata (senior)
  • Mario Pageau et David Ouimet (Kyo Shi Do Kan, Laval)
  • Médaillés d’argent en Kime No Kata (senior)
  • Ivan Fournier et Pierre Pelletier (Judo Tech, Gaspé)
  • Médaillés d’argent en Goshin Jutsu (senior)
  • Cassandra Perreault et Jean-Sébastien Roy (club de judo Haut-Richelieu)
  • Médaillés d’argent en Goshin Jutsu (moins de 23 ans)
  • Marianne Roffi et Vincent Grenon (Kyo Shi Do Kan, Laval)
  • Médaillés de bronze en Naga No Kata (senior)
  • Frédéric Lachance et Jean-Sébastien Roy (club de judo Haut-Richelieu)
  • Médaillés d’argent en Naga No Kata (moins de 23 ans)

Soloman Choran mène la charge en Ne-Waza

Le Québécois Soloman Choran s’est lui aussi démarqué lors de la journée de jeudi en montant sur la plus haute marche du podium chez les moins de 81 kg (senior) en Ne-Waza. Le judoka du club Tritton, à Montréal, a remporté ses trois premiers combats, dont un face à son compatriote Édouard Paiement (club de judo Boucherville), qu’il a battu en finale de la catégorie.

Choran a retrouvé le tatami pour une dernière fois à l’occasion du combat pour l’obtention du titre canadien toutes catégories, où il a cette fois dû s’avouer vaincu contre l’Ontarien Vitaliy Polyanskyy.

Outre Soloman Choran et Édouard Paiment, trois autres représentants de la Belle Province ont remporté une médaille en Ne-Waza, à commencer par Désirée Lussier-Levesque (Shidokan), décorée d’argent chez les moins de 63 kg (senior).

Pour sa part, Ashraf Azar (Shidokan) a mis la main sur le bronze au tournoi des plus de 81 kg (senior), tandis que son coéquipier Innokenty-Kevin Perelmutov (Shidokan) a lui aussi obtenu une troisième place chez les seniors, dans la catégorie des moins de 81 kg.

L’action reprendra tôt vendredi matin avec la présentation de la cérémonie d’ouverture pour le serment des athlètes et des officiels dès 8 h. Le tout sera suivi des tournois chez les moins de 18 ans, de même que chez les vétérans. Notons que les Championnats canadiens ouverts se dérouleront jusqu’à dimanche.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 janvier 2023

Commotions: un retour à l'école rapide serait bénéfique pour les jeunes

Les jeunes qui ont subi une commotion cérébrale auraient tout intérêt à retourner à l'école dès que possible, en autant que des mesures soient prises pour accommoder leurs symptômes, ont constaté des chercheurs de l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO). Et paradoxalement, plus les symptômes étaient ...

21 décembre 2022

L'activité physique pourrait freiner la croissance du cancer

Des protéines produites par les muscles lors de l'activité physique pourraient inhiber le développement des cellules du cancer de la prostate et donc freiner la progression de la maladie, porte à croire une étude à laquelle a participé un chercheur montréalais. Le même phénomène pourrait s'appliquer à d'autres types de cancers, a précisé le ...

24 octobre 2022

Activité physique des jeunes: le Canada à la traîne par rapport à plusieurs pays

Des comparaisons mondiales sur l'activité physique des enfants et des jeunes révèlent que le Canada continue d'accuser un retard par rapport à d'autres pays pour plusieurs indicateurs clés.  Les comparaisons réalisées dans 57 pays par 682 experts ont évalué dix indicateurs communs.  Le classement dévoilé par l'organisme Active Healthy Kids ...